mai

Parkinson et Datscan limite de la normale

Question

Je suis diagnostiquée Parkinson avec un traitement par Sifrol et Azilect qui fonctionne bien. Par contre j ai un Datscan qui ne montre pas de déplétion dopaminergiques très convaincante ! ! Cela peut il arriver lorsqu' on est jeune parkinsonien (j'ai 42 ans) ?? Le fait de fumer peut-il agir sur la maladie ? Merci

Réponse

Bonjour,

Vous êtes atteint de la maladie de Parkinson et avez passé un Datscan. Les résultats montrent une faible déplétion dopaminergique et cela vous laisse perplexe. Vous souhaitez savoir si ce cas est fréquent chez de jeunes malades. Vous souhaitez également avoir des informations concernant le lien entre tabac et maladie de Parkinson.

Tout d’abord, afin de mieux  comprendre la maladie de Parkinson, nous vous invitons à lire le dossier de l’association France Parkinson :
« D'où vient le déficit en dopamine ?
On observe, avec la maladie de Parkinson, une dégénérescence de la zone cérébrale où est produite la dopamine : la substance noire ou locus niger. La conséquence directe en est la diminution de la production et du stockage de dopamine et, ainsi, la perturbation de l'équilibre entre les neurotransmetteurs du mouvement. La dégénérescence est un processus lent, mais en progression continuelle. »
http://www.franceparkinson.fr/docs/explications-neurologiques.php?p=78&id=175

Concernant le Datscan, voici ce que nous apprend le site du centre cardiologique du nord de Saint-Denis :
« POURQUOI VOTRE MEDECIN A DEMANDE UNE SCINTIGRAPHIE CEREBRALE DATSCAN ?
La scintigraphie cérébrale au DATSCAN est un examen d’imagerie diagnostique permettant d’explorer la dénervation en dopamine du cerveau.
Il est le plus souvent prescrit par un médecin neurologue, afin de distinguer plusieurs causes de tremblements (tremblements essentiels, syndromes parkinsoniens).
[…]
http://www.scintigraphie-ccn.com/cerebrale.php

Vous prenez actuellement 2 médicaments antiparkinsoniens qui pallient le déficit en dopamine, peut-être faut-il chercher là l’explication ? Nous vous conseillons de poser la question à votre médecin qui sera plus à même de répondre à votre question.

Vous vous interrogez également sur les liens entre tabac et maladie de Parkinson. Nous vous proposons la lecture de 3 articles sur ce thème issus de 3 sites de vulgarisation médicale :

- Allodocteur :
« Les réponses avec le Dr Jean-Marc Gurruchaga, neurologue :
"Ces idées ressortent de toutes les études épidémiologiques, notamment pour le tabac. De nombreuses études ont montré que même si on pondère pour l'âge, puisque les patients tabagiques meurent souvent plus tôt, il y a vraiment un effet protecteur du tabagisme. On insiste toujours auprès des patients pour dire qu'il y a d'autres effets indésirables du tabac, donc je déconseillerais d'utiliser le tabac comme une méthode de prévention de la maladie de Parkinson.
Nous avons aussi des patients parkinsoniens très sévèrement atteints qui ont été stimulés et qui étaient tabagiques chroniques donc le tabagisme n'est pas un facteur de protection absolu.
{…] ».
http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-le-tabac-diminue-t-il-le-risque-de-developper-la-maladie-de-parkinson-_12813.html

- e-sante :
« Une étrange relation entre le tabac et la maladie de Parkinson
Des études antérieures ont déjà souligné une relation entre absence de tabagisme et risque de développer la maladie de Parkinson
. En effet, il y a proportionnellement moins de fumeurs parmi les patients parkinsoniens que dans la population générale et parmi les anciens fumeurs, ceux qui ont eu du mal à se sevrer développent moins la maladie de Parkinson que ceux qui ont réussi sans difficulté.
Les conditions de sevrage tabagique pourraient donc refléter précocement le risque ultérieur de souffrir de Parkinson. Or plus le dépistage de cette maladie est précoce, plus les traitements se révèlent efficaces… »
http://www.e-sante.fr/arreter-fumer-manifestation-precoce-maladie-parkinson/actualite/1086

- PasseportSanté, site québécois :
« […] Par ailleurs, les personnes dépendantes du tabac seraient moins à risque d'avoir la maladie de Parkinson. La nicotine stimulerait la libération de dopamine, compensant ainsi le déficit en dopamine retrouvé chez les malades. Cependant, ce bénéfice ne pèse pas lourd en comparaison de toutes les maladies que peut engendrer le tabagisme, notamment plusieurs types de cancers. »

Concernant vos résultats, en tant que service de documentation, Questions -santé ne peut vous donner d’avis médical. Nous espérons cependant que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre neurologue. Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions