juin

Question sur la calvitie héréditaire

Question

Bonjour, Je souhaiterais savoir si la calvitie (héréditaire) peut être traitée efficacement chez le sujet victime de façon à épargner ses natifs (ses enfants) de ce problème, à mettre fin à ce caractère d'hérédité.

Réponse

Bonjour,

Vous souhaiteriez savoir si la calvitie, qui est héréditaire peut être traitée afin que vos descendants n’en soient pas affligés.

Voici ce que le site Passeport santé (site qui offre au grand public de l’information pratique, fiable, objective et indépendante sur la prévention de la maladie et l’acquisition de saines habitudes de vie.) confirme au sujet des causes héréditaires de calvitie :

« Plusieurs études sont en cours pour mieux connaître les causes de la calvitie. L’hérédité semble avoir une influence majeure. Chez les hommes, la calvitie est influencée par les hormones sexuelles mâles (les androgènes), comme la testostérone. La testostérone accélère le cycle de vie des cheveux. Au fil du temps, ceux-ci deviennent de plus en plus fins et courts. Les follicules pileux rétrécissent, puis cessent d’être actifs. Il semble également que certains types de cheveux soient plus influencés par le taux de testostérone. »
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=alopecie_pm

« Personnes à risque
Antécédents familiaux
. Les hommes dont un membre de la famille fait de la calvitie sont plus susceptibles d’en faire eux aussi. Les chercheurs ont découvert des gènes impliqués dans la calvitie sur le chromosome 20 (transmis par le père ou la mère), ainsi que sur le chromosome X (transmis par la mère). La variante du chromosome X concerne des gènes impliqués dans le fonctionnement des récepteurs aux hormones sexuelles mâles (les androgènes) ;
[…]
Facteurs de risque
L'hérédité est un facteur de risque dans l'alopécie androgénétique et l'antécédent de maladie auto-immune peut être associé à la pelade. »
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=alopecie-pm-symptomes-de-l-alopecie

« Il n'existe pas de truc magique pour prévenir l'alopécie, surtout lorsqu’elle est d’origine héréditaire. Tout de même, quelques mesures de base contribuent à la santé des cheveux.[…] »
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=alopecie-pm-prevention-de-l-alopecie

Dermato-info, le site grand public de la Société Française de Dermatologie nuance un peu les propos sur l’hérédité :
« Le facteur génétique
Dans « androgénétique », il y a aussi le terme « génétique ». On retrouve, en effet, très souvent des problèmes de chute de cheveux chez l'un des parents ou l'un des grands-parents. Mais ce n'est pas systématique car la transmission par les chromosomes peut sauter une ou deux générations. Parfois, une partie des gènes nécessaires est amenée par la mère et une autre partie par le père, alors qu'aucun des deux ne présente de chute des cheveux. »
http://dermato-info.fr/article/L_alopecie

Vous trouverez également sur ce site les solutions thérapeutiques envisageables pour traiter l’alopécie.
« Afin de traiter efficacement une alopécie, il faut tout d'abord en déterminer la ou les causes et poser un diagnostic. L'arsenal thérapeutique dont dispose ensuite le dermatologue, allant des traitements médicaux aux greffes capilllaires, est suffisamment vaste pour apporter une réponse satisfaisante à la grande majorité des alopécies.
La calvitie masculine ou l'Alopécie Androgénétique Masculine
Il existe deux médicaments actifs contre la calvitie ou alopécie androgénétique masculine. Ce sont les dermatologues qui s'occupent spécifiquement des problèmes d'alopécie et qui sont habilités à les prescrire. Ces deux médicaments diffèrent par leurs voies d'administration, leurs avantages et leurs inconvénients.[…] »
http://dermato-info.fr/article/L_alopecie

Un article du magazine le Figaro santé évoque une piste de traitement prometteur mais nous n’avons pas trouvé d’informations concernant un traitement génétique préventif :

« Les cellules souches, à long terme, seront sans doute une voie de traitement intéressante mais probablement coûteuse. D'autres études s'intéressent à des facteurs de croissance qui pourraient favoriser l'émergence de cellules à fonction pilaire à partir des cellules souches présentes dans la peau.
À plus court terme, de nombreuses équipes sont déjà en train d'évaluer l'intérêt de produits à base d'analogues de prostaglandines: ces molécules, présentes dans des gouttes utilisées pour traiter le glaucome, favorisent la croissance des cils. Une étude anglaise récente a ainsi confirmé que le bimatoprost avait le même effet sur des follicules de cheveux humains en culture et sur le pelage de souris atteintes de l'équivalent d'une calvitie. »
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/01/25/19742-calvitie-se-traite-mais-cela-reste-couteux

Nous espérons que ces éléments vous seront utiles et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions