juillet

Colostomie en milieu de travail hospitalier

Question

Bonjour, ‎ Je suis intéressée de savoir si un employé ayant subi récemment une colostomie peut exercer son ‎travail dans la cuisine d’un hôpital. Est-ce qu'il y aura des risques infectieux sur les patients servis ou des risques de sécurité sur cet employé ? ‎Merci beaucoup.

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si une personne porteuse d’une colostomie peut ou non exercer le métier de cuisinier dans un hôpital.

A titre d’information générale, nous vous proposons tout d’abord de lire un dossier du Service Communautaire de Promotion de la Santé (Belgique) avec le soutien de la Communauté française de Belgique, dossier intitulé Comprendre le vécu des patients stomisés : Quels besoins d’aide et d’éducation ? (août 2010) et notamment la partie consacrées aux Difficultés liées à l'activité professionnelle :
« La revue de littérature de Brown et Randle (2005) montre que, pour les patients, le fait de porter une stomie a peu/ pas influencé leurs activités professionnelles. Cependant, pour 35% tout de même, la présence de la stomie les a contraints à changer complètement de travail/ métier. » ( p.7)
https://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/reso/documents/dossier60.pdf

Les seules contraintes professionnelles semblent être de ne pas avoir à  porter de charges lourdes, comme l’indique l’Institut national du cancer (France) :
« L’activité professionnelle
Le médecin du travail décide de l’opportunité de reprendre ou non une activité professionnelle. Le poste peut parfois être adapté à la nouvelle situation du patient si le médecin le juge nécessaire. Par exemple, le port de charges lourdes est déconseillé car la stomie fragilise la paroi abdominale.
Il est conseillé d’avoir des toilettes à disposition pour pouvoir changer ou vider aisément la poche dès que cela est nécessaire. »
http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-colon/Stomie/Questions-de-vie-quotidienne#toc-l-activit-professionnelle

Sur le site français StomaNet.fr (site créé par des stomathérapeutes) on peut lire le témoignage d’un patient porteur de stomie qui souligne cette seule contrainte :
 « La stomie en soi n’est pas un obstacle à la reprise d’une activité professionnelle néanmoins cela dépend du métier du stomisé et dans certains cas il faut envisager une reconversion.
C’est souvent les travailleurs de force, les manutentionnaires, les restaurateurs…
[…]
M. B. Marc dans les années 80 est âgé de 23 ans il est porteur d’une iléostomie pour RCH il est cuisinier de formation
il a été licencié après sa maladie par son employeur car porteur d’une poche ! il trouvait que cela n’était pas hygiénique.
Avec l’aide des organismes sociaux M B a pu retrouver un emploi de comptable… »
In Le stomisé et la reprise de son activité professionnelle / R.Nicolas, C.Peyriere, E.Delfieu, V.Manin, P.Benoit (IDE Stomathérapeutes)

Le fait que le patient stomisé soit cuisinier peut parfois poser question comme on le voit dans l’extrait précédent. Cependant un autre témoignage, plus récent, indique :
« Monsieur E Yvon 55 ans, opéré en décembre 2003 d’un adénocarcinome du bas rectum pour lequel a été réalisé une amputation abdomino-périnéale et une colostomie gauche définitive.
Complètement autonome vis à vis de sa stomie, Monsieur E a rapidement repris son travail de cuisinier à mi-temps pendant 3 semaines puis à temps complet.
Monsieur E pratique l’irrigation et suit des séances de radiothérapie toutes les 72h. Il a bien récupérer sur le plan physique, et il a repris une activité sportive « le jogging et la natation » à raison de 50km par semaine.
Monsieur E revu récemment pour un contrôle avec le chirurgien se porte à merveille et est devenu notre stomisé contact. »
http://www.stomanet.fr/EProfCom/FROST/Public/homepage.nsf/1989cec9be30ee68c12569ff0036969d/be7df907e41a9430c12572090036f733?OpenDocument
In Reprendre le travail pour un stomisé / ML Basire ( IDE Stomathérapeute, Hôpital, Harfleur]

Il semble donc que l’image induite chez certaines personnes par la stomie se soit modifiée. Si les règles d’hygiène sont respectées par la personne stomisée, elle ne semble pas plus à risque que toute autre personne.

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous suggérons d’interroger un chirurgien en gastro-entérologie qui pourra certainement vous apporter des éléments complémentaires.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions