juillet

Vaccin après une greffe

Question

Bonjour, le vaccin contre le paludisme est-il compatible avec une greffe rénale. Merci.

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si le vaccin contre le paludisme est compatible avec une greffe rénale. Nous attirons votre attention sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un vaccin mais d'un traitement préventif, désigné aussi sous le terme de chimioprophylaxie.

Vous trouverez sur le site des éditions Vidal (l’une des références dans l’information sur les produits de santé) un dossier sur la prévention du paludisme. A noter tout particulièrement ce paragraphe sur : « Comment se soigne le paludisme ?
Le paludisme se traite avec des médicaments qui bloquent la multiplication des Plasmodium. Ce sont ces mêmes médicaments dits antipaludiques qui sont utilisés pour prévenir cette maladie, en empêchant les Plasmodium de se multiplier après la piqûre. Ce type de prévention par le biais de médicaments porte le nom de chimioprophylaxie. Elle doit être impérativement complétée par des mesures visant à ne pas être piqué par les moustiques la nuit (moustiquaires et produits répulsifs). »
http://www.eurekasante.fr/voyage/avant-voyage/prevention-paludisme.html

« Pour choisir une chimioprophylaxie antipaludique adaptée, le médecin prend en considération les caractéristiques propres au voyageur : son âge, ses antécédents médicaux, d’éventuelles interactions avec des médicaments pris par ailleurs (par exemple dans le cas d’une maladie chronique), une grossesse ou son éventualité, ou encore une intolérance à certains antipaludiques.[…] »
http://www.eurekasante.fr/voyage/avant-voyage/prevention-paludisme.html?pb=divers-regions

Dans le cas d’une personne greffée, des précautions s’imposent comme l’indique cet article extrait du site de l’association de patients, Renaloo :
« Vaccinations du voyageur
Avant de partir vers un pays où des risques infectieux existent, il est recommandé d’évoquer suffisamment tôt avant le départ ce projet avec votre médecin transplanteur, qui pourra éventuellement vous orienter vers une consultation de prévention et de conseils au voyageur.
Il est préférable qu’elle soit réalisée par un spécialiste des pathologies du voyageur ayant une expertise dans la prise en charge de patients immunodéprimés.
Au cours de cette consultation, seront prescrites les mesures préventives des risques sanitaires liés à la zone visitée, notamment les diarrhées ainsi que les maladies transmises par les insectes (moustiques, tiques…), comme le paludisme. …
Cette consultation devra aussi permettre la mise à jour des vaccinations usuelles et la prescription ou la contre-indication des “vaccinations du voyageur”.
Pour la plupart des vaccins du voyageur (vaccins inertes), leurs indications seront portées au cas par cas en fonction de la destination, de la période envisagée et des conditions de voyage.
Il n’existe à l’heure actuelle pas de données concernant les vaccinations contre la typhoïde, les infections à méningocoques, la rage, l’encéphalite japonaise chez les patients transplantés…
http://www.renaloo.com/infos-sante2/en-pratique-apres-la-greffe/greffe-et-vaccination?showall=&start=4

En complément, vous pouvez consulter le site du Renif, Réseau de néphrologie d’Ile-de-France. On peut lire dans le numéro du 2e trimestre 2010 de la revue Renif’mag :
« […] tous les vaccins ne sont pas utilisables pour le patient IRC ou pour le patient transplanté d’un rein,  notamment les vaccins dits « vivants atténués ».
[…] Pour le paludisme, tous les médicaments antipaludéens ne peuvent pas être prescrits. Il est important de voir votre médecin plusieurs jours avant votre départ pour prendre le médicament adapté à votre destination et à votre niveau de fonction rénale. » (p.3)
http://www.renif.fr/file/medtool/webmedtool/renitool02/publ0681/pdf00681.pdf?PHPSESSID=509a7e1a0520c5d9ffa9a51d766d0a56
In Dossier Voyager serein. Consulter son médecin, vérifier ses traitements et ses vaccinations par le Dr J. Touret.

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul votre médecin sera en mesure soit de vous indiquer si la chimioprophylaxie  est possible et laquelle est envisageable, soit de vous orienter vers une consultation spécialisée.  

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions