septembre

Résultats d'un ECBU (cytologie-examen en direct)

Question

Je souhaiterais connaitre ma pathologie d'après les résultats que j'ai reçus : Leucocytes : supérieurs à 10000/ml, Hématies supérieures à 10000, quelques cellules épithéliales, absence de cristaux, absences de cylindres, flore polymophe :100 000/mL.

Réponse

Bonjour,

Vous nous communiquez vos résultats d’ECBU et souhaitez savoir si cela correspond à une pathologie.

Seul votre médecin pourra interpréter vos résultats d’analyses. Nous vous proposons des informations pour mieux les comprendre et faciliter le dialogue lors de  votre rendez-vous médical.

En premier lieu, nous vous proposons une FAQ que nous avons élaborée et qui vous permettra d’obtenir des éléments de réponse :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/questions-sante/foire-aux-questions/analyses-durines-ecbu/

En ce qui concerne les cellules épithéliales, nous vous proposons tout d’abord une définition générale des termes « cellules épithéliales » issue de l’encyclopédie médicale Larousse :
« Tissu qui recouvre les surfaces de l'organisme, vers l'extérieur (peau, muqueuses des orifices naturels) ou vers l'intérieur (cavités du cœur, du tube digestif, etc.), et qui peut constituer des glandes.
Un épithélium est formé de cellules serrées les unes contre les autres, le nombre de celles-ci et leur forme variant selon les divers types d'épithélium. Les épithéliums de revêtement qui tapissent la peau (épiderme) et les muqueuses ont une fonction de protection et contrôlent également les échanges de substances. Les épithéliums glandulaires constituent la partie active, sécrétrice, des glandes. »
www.larousse.fr/encyclopedie/medical/%C3%A9pith%C3%A9lium/12884

Concernant la quantité de cellules épithéliales, l’Institut de biologie clinique Université libre de Bruxelles indique dans la fiche qu’il consacre à l’examen cytobactériologique de l’urine (ECBU) que « La présence de cellules épithéliales pavimenteuses est sans signification car elle correspond à une desquamation mécanique ou physiologique des cellules du tissu pavimenteux des voies urinaires basses. »
http://www.ulb-ibc.be/Analyses/Liste_analyses/ECBU.html

Enfin, il est question de « contamination probable », ce qui correspond à une contamination possible du prélèvement d’urines comme cela est expliqué ci-dessous par la biologiste Catherine Dupeyron de l’hôpital Albert-Chenevier de Créteil ; Vous y trouverez également les explications pour éviter cette contamination si cela est confirmé par votre médecin :

« Il. Recueil des urines

L'urine contenue dans la vessie est normalement stérile mais elle peut être contaminée lors de la miction par la flore normale qui colonise habituellement l'urètre. Pour limiter cette contamination on doit recueillir l'urine du milieu de la miction et éliminer celle du début qui aura entraîné la majeure partie des bactéries de l'urètre.

L'urine peut être recueillie à n'importe quel moment de la journée, mais au mieux le matin après que le patient soit resté au moins 3 heures sans uriner.

La toilette locale est très importante : gland prépuce relevé chez l'homme, pourtour urinaire, grandes et petites lèvres chez la femme, avec un savon antiseptique doux, puis rinçage à l'eau. Le premier jet (environ 20 ml) est éliminé et le deuxième jet est ensuite recueilli dans un récipient stérile. Il est important de bien expliquer au patient comment exécuter le prélèvement. »
http://documentation.ledamed.org/IMG/html/doc-10840.html

Nous espérons que ces informations générales vous seront utiles et nous restons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions