septembre

Immunisation ?

Question

Bonjour, Porteuse d'agglutinines irrégulières, j'ai été pendant près de 20 ans donneuse de plasma utilisé pour la recherche médicale et pour l'élaboration de sérum-test. Afin de réactiver ces agglutinines, je recevais de façon régulière une immunisation. Est-il possible qu'une immunisation consiste en l'injection de sang ou de dérivés de produits sanguins ?Je vous remercie de l'attention que vous porterez à ma question. Cordialement.

Réponse

Bonjour,

Porteuse d'agglutinines irrégulières et ayant participé pendant 20 ans à un programme de recherche dans lequel vous donniez votre plasma, vous vous demandez si une immunisation peut consister en apport de produits sanguins ou dérivés.

Tout d’abord, nous vous proposons une définition des agglutinines sur le site du magazine Le Figaro santé :
« Les agglutinines sont des anticorps présents dans le sang et qui ont la particularité d’entraîner, dans des circonstances particulière, une agglutination des globules rouges qui, de ce fait, ne sont plus fonctionnels. L’agglutination peut même conduire à une destruction des globules rouges (anémie).
Les agglutinines les plus fréquemment recherchées sont celles dirigées contre une trentaine d’antigènes spécifiques des globules rouges (Duffy, Kell, Lewis, Lutheran, Rh…). Certaines de ces agglutinines sont dites naturelles et elles existent en dehors de tout facteur de risque. Mais la plupart des agglutinines ont été fabriquées par le corps en réponse à la circulation de globules rouges étrangers : soit après une grossesse où un faible nombre des globules rouges de l’enfant passent dans la circulation maternelle, soit après une transfusion. »
http://sante.lefigaro.fr/sante/analyse/agglutinines/quest-ce-que-cest

Vous vous interrogez sur le procédé avec lequel vous avez pu être immunisée, et notamment si cela consiste en l’injection de produits sanguins.
Nous ne pouvons vous répondre avec précision sur ce point car nous ne connaissons pas le protocole de recherche auquel vous avez participé. Peut-être pourriez-vous interroger le centre de recherches dans lequel étaient pratiqués les tests ?

Il est exact que le don de plasma permet la réinjection d’une partie du don de sang total, comme l’explique l’Etablissement français du sang (EFS):
« Le sang total est prélevé au pli du coude.
Il est mélangé à un anticoagulant dans des tubulures et acheminé grâce à un système de pompe automatique vers un petit réservoir intégré au dispositif. Une centrifugeuse permet la séparation des différents composants du sang (globulesrouges, plaquettes, globules blancs, plasma) contenus dans ce réservoir. Seule la ou les partie(s) correspondant au produit sanguin ciblé est (sont) dirigée(s) vers une poche de recueil (les plaquettes et le plasma par exemple).
Les autres composants sont restitués au donneur par une simple inversion du sens de rotation des pompes : c’est la phase de retour. Puis un nouveau cycle prélèvement/dérivation/retour commence, et ainsi de suite. »
http://www.dondusang.net/content/medias/media1845_RpMbFPlcqpwjbwK.pdf?finalFileName=Document_dinformation_pre.pdf

Vous pouvez peut-être adresser votre question aux spécialistes de l’EFS.
http://www.dondusang.net/rewrite/article/2541/ou-donner-son-sang/nous-contacter/nous-contacter.htm?idRubrique=1002

Nous espérons que ces éléments vous permettront de trouver la réponse appropriée à votre question. Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions