octobre

Nerf auditif vieillissement prématuré

Question

Messieurs, Mesdames, Ma fille, 46 ans, se voit priver de 50% de son audition, pour cause : Vieillissement du nerf auditif prématuré. Il y a 6 ans, ma fille consulte pour des acouphènes qui devenaient très gênants. Il s'est avéré alors, après examens, que le nerf auditif vieillissait de façon prématurée (sur les 2 oreilles). Je suis très inquiète car depuis, elle perd chaque année, environ 10%. Aujourd’hui, elle est à moins 50%. Les différents examens ont prouvé que ce n'était pas auto-immunitaire mais génétique. Ma fille a des enfants encore petits ( 4 ans et 8 ans ). Je suis très inquiète, que peut-on faire ? Dites-moi, je suis prête à l'accompagner sur Paris, où ailleurs ... J'ai vu qu'à l'hôpital Rothschild on pratiquait des implants. Donnez-moi la marche à suivre s'il vous plait. J'ai écrit mais je n'ai pas de réponse. Je vous remercie vivement de toute l'aide que vous pourrez m'apporter dans ce sens. Je vous prie de croire, messieurs, mesdames, à l' assurance de mes sentiments distingués.

Réponse

Bonjour,

Votre fille âgée de 46 ans souffre d’acouphènes persistants. Après des examens il a été découvert que son nerf auditif vieillit de manière prématurée. Par ailleurs, vous avez vu qu’à l’hôpital Rothschild, les chirurgiens utilisaient des implants auditifs.

Dans un premier temps, voici un dossier d’information réalisé en collaboration avec Jean-Luc Puel (unité Inserm 1051 Pathologies sensorielles, neuroplasticité et thérapies) daté de mai 2012 :
« Si les aides auditives ne sont pas suffisantes ou inadaptées au type de surdité, des implants peuvent optimiser des reliquats auditifs ou suppléer des structures défaillantes. Il en existe deux types. L’implant d’oreille moyenne fonctionne à l’image des aides en conduction osseuse. Fixé sur un osselet ou à proximité de l'oreille interne, il capte les vibrations et les transmet à l’oreille interne. Dans le cas de l’implant cochléaire, un processeur externe transforme les sons en signaux électriques et les transmet par ondes à la partie interne implantée chirurgicalement. Le rôle de celle-ci est d’émettre des impulsions électriques grâce à des électrodes qui stimulent les fibres du nerf auditif. Avec cette technique, la compréhension requiert du temps et un apprentissage pour intégrer les informations reçues. Globalement, comprendre dans le silence est acquis par la grande majorité des patients mais une conversation dans le bruit ou la musique est une situation sonore difficile.»
http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/troubles-auditifs

Nous vous invitons à consulter les informations du Centre de référence et de réglage des implants cochléaires (CRIC) au sein de l’Hôpital Rothschild :
« Les implants cochléaires sont des dispositifs électroniques implantés à la fois derrière le pavillon externe de l’oreille (comme les appareils auditifs classiques) et dans la cochlée (une composante de l’oreille interne) dans laquelle peuvent être implantées jusqu’à plus d’une vingtaine d’électrodes.
La pose de ces implants constitue une opération lourde, effectuée sous anesthésie générale. L’intervention se prolonge généralement par une éducation auditive, assurée par un audiologiste. La pose d’implants cochléaires permet de compenser efficacement les surdités sévères ou complètes, qui ne peuvent pas profiter des prothèses auditives conventionnelles. »
http://rothschild.aphp.fr/le-centre-de-reglage-des-implants-cochleaires-cric/

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et conseillons à votre fille d’interroger l’ORL qui la suit, afin qu’ensemble, ils puissent envisager les solutions thérapeutiques les plus adaptées à sa situation et  à celle de ces enfants. Nous espérons que ces informations lui permettront d’enrichir ce dialogue.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions