octobre

Hematologie et biochimie

Question

Est-ce inquiétant pour ma santé, les résultats suivants : polynucléaires éosinophiles 0,45giga/L protéine C réactive-CRP 15,5mg/L protéinurie 0,27g/L Quelle est la marche à suivre.....MERCI

Réponse

Bonjour,

Vous nous communiquez vos résultats d’analyses biologiques et sollicitez notre avis.

Nous vous remercions de votre confiance mais en tant que service documentaire, nous ne pouvons vous délivrer que des informations générales.

Nous avons élaboré une réponse à la suite des nombreuses questions posées sur l’analyse de résultats sanguins et nous vous invitons à en prendre connaissance.
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/questions-sante/foire-aux-questions/analyse-de-sang/

Vous y trouverez les indications suivantes concernant le taux de CRP :
« Comment interpréter son résultat ? 
Une concentration élevée ou croissante de CRP dans votre sang est en faveur d’une infection ou d’une inflammation aigüe- la plupart des infections et inflammations ont pour conséquence des concentrations de CRP supérieures à 10 mg/l. Une diminution de la concentration de CRP indique que votre état s'améliore et que l'inflammation diminue. »
http://www.labtestsonline.fr/tests/CRP.html?tab=3

Au sujet des globules blancs polynucléaires éosinophiles, voici ce qu’indique un article du Médecin du Québec, vol. 38, n° 10, oct. 2003 :
« Éosinophilie, quand doit-on s’en inquiéter, quand doit-on faire une évaluation ?
L’éosinophilie est souvent caractérisée par un nombre absolu d’éosinophiles de plus de 0,7 x 10 9/l de sang périphérique. Le nombre absolu est plus précis que le nombre relatif, qui peut être élevé, sans qu’il y ait éosinophilie réelle. La moyenne se situe à 0,125 x 109 /l d’éosinophiles chez les adultes […].
On parle d’éosinophilie légère lorsque le nombre absolu se situe entre 0,7 et 1,5 x 10 9/l et d’éosinophilie grave, lorsque le nombre d’éosinophiles est supérieur à 5 x 10 9/l. »
http://lemedecinduquebec.org/Media/78460/086-090ROGER-A1003.pdf

Enfin, vous évoquez votre taux de protéinurie (qui correspond au dosage des protéines dans les urines). Le site des Publications pédagogiques du CUEN (Collège universitaire des enseignants en néphrologie) vous en indique les taux :
« B. Quantification et méthodes d’étude qualitative de la protéinurie
Méthode semi-quantitative  : la bandelette urinaire
- C’est la technique de dépistage la plus utilisée ; elle détecte la présence d’albumine lorsque celle-ci dépasse 50-100 mg/L.
- Cette méthode a un inconvénient  : elle ne détecte pas les chaînes légères d’immunoglobulines, ni les autres protéines de bas poids moléculaire.
Résultat normal ou non significatif : absence de protéinurie, traces ou 1+ (< 0,3 g/L), à interpréter en fonction de la concentration des urines.
Résultats anormaux  : 2+ (environ 1 g/L) ou 3+ (environ 3 g/L). »
http://www.cuen.fr/umvf/spip.php?article249#a-proteinurie-physiologique-100

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à contacter le médecin prescripteur de ces analyses. Lui seul pourra vous en faire une interprétation éclairée.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions