Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2016 - août

Titre de la question Le "cupping" de Michael Phelps
Question Bonsoir On entend beaucoup parler de Michael Phelps (archi médaillé d'or en natation) et des marques violettes qu'il pourrait avoir au niveau des épaules. Les spécialistes d'entraînement sportif justifient ces marques par la pratique de Michael Phelps du "cupping". Mais est-ce que le "cupping" de Michael Phelps ne serait pas le nom moderne (anglo-saxon) des bons vieux sinapismes, peut-être un peu oubliés ?
Réponse

Bonjour,

Vous vous interrogez sur le « cupping » employé par Michael Phelps et  vous vous demandez si cela n’est pas la version moderne des sinapismes.

Afin de faire la différence entre ces deux techniques, nous vous proposons tout d’abord la définition d’un sinapisme, donnée par le Dictionnaire médical avec atlas anatomique (sous la coordination de Jacques Quevauvilliers. – Masson, 2009. – 6e éd.)
« Sinapisme :
Emplâtre ou cataplasme à base de farine de moutarde, destiné à produire une révulsion [procédé thérapeutique consistant à provoquer un afflux de sang dans une région plus ou moins éloignée d’un organe malade dans le but de le décongestionner. ]»

Sur le site Santé du Figaro, on peut lire la définition du « cupping » :
« Qu'est-ce que le «cupping», la technique des ventouses ?
La technique consiste en la pose de ventouses dans des zones vasculaires spécifiques liées à de la tension ou de la fatigue musculaire. En vidant l'air de la ventouse, il se forme un phénomène d'aspiration, similaire à celui d'une seringue, qui entraîne une décongestion libérant la circulation. La pose dure quelque minutes, 20 minutes tout au plus. «En résulte, l'effet antalgique recherché par les sportifs ainsi que ces fameuses marques violettes rappelant les suçons explique le docteur Daniel Henry auteur de La médecine des ventouses aux éditions Guy Trédaniel. Avec cette technique, le temps de récupération peut être divisé par 6».
Deux types de ventouses peuvent être posées. A chaud, où l'air est aspiré en introduisant une flamme et celles à froid, équipée d'un système mécanique d'aspiration. Dans les cas où le sportif souffre, la peau est légèrement égratignée. Selon Daniel Henry, «cela permet d'extraire le sang et d'avoir un effet de décongestion inflammatoire au niveau de la blessure qui soulage immédiatement». »
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/08/09/25282-jo-quest-ce-que-cupping-technique-ventouses

On voit donc que si l’objectif est le même, la décongestion,  la méthode est différente : cataplasme pour le sinapisme et ventouses pour le cupping.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le cupping, nous vous signalons que l’ouvrage cité plus haut est disponible à  la Cité de la santé (CDS) située dans la Cité des sciences et de l’industrie :
http://med.cite-sciences.fr/F/KCFP48T6N5EEAJ6L518CK2SIA7KVMF4RVMKTQFRT5R22UQXM3J-13050?func=full-set-set&set_number=288774&set_entry=000002&format=999
Voici les informations pratiques pour venir à la CDS :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/infos-pratiques/

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut