novembre

Quelle attitude à avoir avec un enfant adulte atteint de T.O.C. massif

Question

Doit-on avoir beaucoup d'empathie et de compréhension quand bien même le trouble de votre proche atteint vous agace ...? Doit-on stopper net et fermement le T.O.C pour ne pas rentrer dans le jeu de la spirale infernale et les cercles vicieux causés par le T.O.C. qui ne soulage pas la personne dans tous les cas puisqu'elle recommencera ...) au risque d'une réaction violente de votre proche ou tout simplement d'une explication. Comment lutter devant une lassitude intense causée par le fait que l'on a un enfant adulte atteint depuis des années (depuis l'enfance) et que c'est toujours difficile à vivre, à supporter.

Réponse

Bonjour,

Votre fille, qui est adulte, souffre depuis l’enfance de TOC et vous vous demandez quelle attitude adopter face à cette situation qui vous épuise.

A titre d’information générale sur les TOC nous vous conseillons tout d’abord le dossier du Psycom :
http://www.psycom.org/Site-mobile/Troubles-psychiques/Troubles-anxieux/Troubles-obsessionnels-compulsifs-TOC/(language)/fre-FR

Sur psychologies.com, voici ensuite un entretien avec Christophe André, médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne (Paris) :
« Si les TOC s'avèrent usants et épuisants pour ceux qui en sont victimes, il en est de même pour la famille. Les malades souffrent terriblement car ils se rendent parfaitement compte de l'absurdité de leurs gestes, mais ils sont démunis et impuissants. Ils peuvent même se montrer très colériques et agressifs s'ils sont bousculés dans leurs rituels.
Cependant, le premier conseil que je donnerai à l'entourage, c'est de ne jamais entrer dans le jeu du TOC
. Sinon, tout le monde en devient l'otage. Cela requiert beaucoup de ténacité et de persévérance, car il est parfois plus facile de céder, d'annuler par exemple sorties, vacances ou dîners entre amis, devant l'angoisse ressentie par le malade. Il ne faut donc rien changer à la vie familiale, et rappeler au patient que ce TOC est son problème, pas le vôtre. Cela ne signifie bien sûr pas que vous êtes indifférent ou rancunier, mais il faut lui montrer quels sont les gestes normaux : se laver les mains en 5 minutes et non pas les désinfecter pendant une heure. »
http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-psy/Interviews/Les-TOC-une-maladie-que-l-on-peut-soigner

Vous connaissez certainement l’Association Française de Personnes souffrant de Troubles Obsessionnels et Compulsifs (AFTOC) qui propose entre autres des groupes de parole.
Comme vous résidez sur Paris, voici les coordonnées de la permanence parisienne :
« Vous êtes confronté(e) à des obsessions-compulsions, personnellement ou à travers un de vos proches ? Vous vous interrogez sur cette maladie, vous cherchez des renseignements, ou simplement un échange ?
Un souffrant et/ou un proche de souffrant vous accueillent  à la 
permanence AFTOC  de la Maison des Usagers « Information Santé Mentale » située à l'hôpital Ste Anne : 1 rue Cabanis Paris 14ème - Métro Glacière. La Maison des Usagers est située dans le cadre accueillant du "centre de vie" de l'hôpital  (bâtiment cafétéria). […] »
http://aftoc.org/index.php?option=com_content&task=view&id=18&Itemid=36

Connaissez-vous cette autre association l’Unafam (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) :
« L’Unafam est une association reconnue d’utilité publique, qui accueille, écoute, soutient, forme, informe et accompagne les familles et l’entourage de personnes vivant avec des troubles psychiques depuis 1963. Elle compte plus de 14 000 adhérents.
Depuis sa création l’Unafam concentre son action au profit de l’entourage des personnes vivant avec des troubles psychiques sévères, essentiellement des personnes atteintes de schizophrénie, de troubles bipolaires, de dépressions sévères, de psychoses graves et de troubles obsessionnels compulsifs.[…] »
http://www.unafam.org/-Qui-sommes-nous-.html
Vous trouverez sur ce lien les coordonnées de l’antenne parisienne :
http://www.unafam.org/-75-Paris-.html

La Cité de la santé vous propose quant à elle, deux permanences en santé psychique sous forme d’entretiens anonymes et gratuits :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/permanences-de-conseil/
Voici les informations pratiques pour venir à la Cité de la santé (CDS) :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/infos-pratiques/

Vous pourrez également lors de votre visite à la CDS, consulter une sélection d’ouvrages sur les TOC :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/ressources-en-sante/selections-documentaires/sante-mentale-les-nouvelles-approches/troubles-obsessionnels-compulsifs-toc/

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous espérons cependant que ces éléments d’information pourront vous aider vous et votre fille, afin de vivre plus sereinement cette maladie.

Nous nous tenons, bien entendu, à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions