octobre

Cancer thyroïde

Question

Bonjour je suis en 1ère S et je fais un TPE entre la physique et la SVT sur le thème du cancer de la thyroïde. Ma problématique est comment peut-on guérir le cancer de la thyroïde avec l’isotope iode 131. Pour cela je voudrais savoir quels livres pouvons-nous utiliser afin de répondre à la problématique. Merci d’avance.

Réponse

Bonjour,

Dans le cadre d’un TPE vous recherchez des documents sur le traitement à l’iode 131 du cancer de la thyroïde.

Nous vous proposons d’interroger :

1) Les sites sur le cancer :
- L’Institut national du cancer (INCa) :
« Traitement à l’iode radioactif
Stimuler les cellules thyroïdiennes
Le traitement à l'iode radioactif nécessite au préalable une stimulation des cellules thyroïdiennes pour favoriser leur capture de l'iode radioactif.
Cette stimulation est réalisée en augmentant la concentration de TSH. Cette augmentation de la TSH est obtenue de deux manières. Votre équipe médicale décide de celle à employer pour vous :
Dans certains cas, la stimulation de la production de TSH passe par un arrêt de la prise d'hormones thyroïdiennes ; on parle aussi de défrénation ou de sevrage. Si vous avez démarré un traitement hormonal après la chirurgie, il est suspendu. Le corps est alors en manque d'hormones thyroïdiennes et la production de TSH est naturellement augmentée pour répondre à ce déficit (voir aussi la régulation des hormones thyroïdiennes).
L'arrêt du traitement hormonal est effectué quelques semaines avant l'irathérapie. Sans hormone, les effets d'une hypothyroïdie se font souvent ressentir avant et pendant le traitement : fatigue, gonflements, frilosité, constipation, prise de poids, faiblesse musculaire, difficulté de concentration, déprime, troubles de la mémoire. Ces effets disparaissent à la reprise du traitement ;
Dans d'autres cas, une injection intramusculaire de TSH, appelé TSH recombinante, est effectuée, l'avant-veille et la veille du traitement à l'iode radioactif. Votre traitement hormonal n'étant pas interrompu, vous ne ressentez pas les effets d'une hypothyroïdie. »
https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-la-thyroide/Traitement-a-l-iode-radioactif

- La Ligue contre le cancer :
« L'administration post-opératoire de l'iode 131
L'iode 131 est un isotope radioactif qui émet des rayonnements en se désintégrant. À l'intérieur de l'organisme, il se comporte de la même façon que l'iode stable qui se trouve dans la nature et se fixe dans les tissus thyroïdiens. Les rayonnements émis permettent à la fois de localiser les tissus thyroïdiens et d'agir localement pour les détruire.
Ainsi, l'administration d'iode 131 après l'ablation de la thyroïde a trois objectifs :
- détruire les tissus thyroïdiens normaux qui peuvent subsister après la chirurgie ;
- détruire les cellules cancéreuses restantes, qui peuvent se trouver au niveau du cou ou dans d'autres parties du corps ; on diminue ainsi le risque de récidive ;
- permettre de pratiquer 3 à 5 jours plus tard un examen scintigraphique du corps entier de haute sensibilité, pour contrôler l'absence de foyer tumoral résiduel.
Ce traitement n'est pas effectué lorsque le risque de récidive est très faible après chirurgie complète. »
https://www.ligue-cancer.net/article/26097_cancer-de-la-thyroide#6

- Société canadienne du cancer :
« Traitement à l’iode radioactif
Le traitement à l’iode radioactif, parfois appelé TIR, est un type de radiothérapie systémique couramment utilisé pour traiter le cancer de la thyroïde. Une matière radioactive, l’iode radioactif (iode 131, ou 131I), est administrée par voie orale (par la bouche) et voyage dans tout le corps. Les cellules thyroïdiennes saines et cancéreuses absorbent (captent) l’iode radioactif. Le rayonnement qu’il émet détruit le tissu et les cellules de la thyroïde.
On administre généralement le traitement à l’iode radioactif après une chirurgie pour traiter un cancer différencié de la thyroïde (carcinome papillaire ou carcinome folliculaire) de risque moyen ou élevé. Il est aussi administré après la chirurgie de la plupart des carcinomes peu différenciés. Le traitement à l’iode radioactif vise à détruire toutes les cellules cancéreuses et tout le tissu thyroïdien normal qui pourraient rester après la chirurgie, ce qui peut aider à prévenir la récidive du cancer. On l’emploie aussi pour traiter un cancer qui s’est propagé à des ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.
Tous les types de cancer de la thyroïde ne réagissent pas au traitement à l’iode radioactif, car certaines cellules cancéreuses n’absorbent pas l’iode. À titre d’essai, vous pourriez recevoir une petite dose d’iode 131 pour que les médecins sachent si, dans votre cas, ces cellules absorbent l’iode. »
http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/thyroid/treatment/radiation-therapy/?region=qc

2 ) des bases de données, que vous pouvez interroger avec « cancer thyroide isotope iode 131 », « irathérapie »… :

- La Bibliothèque de santé : qui utilise la technique du moteur de recherche Google « en l’orientant vers plusieurs dizaines de millions de pages de sites web choisis pour leur intérêt en santé » :
http://www.ggbds.org/

- le CISMeF : catalogue et index des sites médicaux francophones  réalisés par le CHU de Rouen, une référence dans le domaine médical. Ce catalogue s'adresse en priorité aux professionnels de la santé. On y trouve également des informations destinées aux patients et à leurs familles.
http://www.chu-rouen.fr/cismef/

A noter par exemple parmi les résultats :

- Cancers de la thyroïde
[…]
« 2.5.2 Destruction (totalisation) isotopique à l’iode 131
Lorsqu’il y a eu thyroïdectomie totale, le geste est complété par une destruction (totalisation) isotopique à l’iode 131 (la dose est en général 100 mCi). Cette irradiation se fait généralement un mois après la chirurgie, sans avoir donné de traitement substitutif. En effet le patient est alors en hypothyroïdie avec TSH élevée, ce qui stimule la captation de l’iode des résidus cervicaux et des éventuelles métastases (on rappelle que les cellules carcinomateuses sont généralement sensibles à la TSH).
L’administration d’Iode 131 après chirurgie permet de révéler d’éventuelles métastases loco-régionales ou à distance passées inaperçues avant la chirurgie. Lorsque ces métastases sont de petites tailles l’iode 131 permet également de les traiter. Si elles sont de grande taille il faut discuter une nouvelle chirurgie, éventuellement radioguidée (sonde de détection per-opératoire). L’intérêt de la totalisation chirurgicale et isotopique est que, après ces traitements, toute sécrétion de thyroglobuline est synonyme de métastase: la thyroglobuline devient ainsi un marqueur privilégié du suivi. Le marqueur le plus sensible étant le dosage de la sous stimulation par la TSH. Pour cela on peutsoit arrêter de façon transitoire le traitement freinateur par levothyroxine soit administrer de la TSH recombinante (Thyrogen). »
http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/endoc/endoc/hp1/leconhp1.html

- Cancers de la thyroïde et traitement par iode / SOPHIE LEBOULLEUX
Département de Médecine Nucléaire et de Cancérologie Endocrinienne
Gustave-Roussy, Villejuif 16 Mai 2014
https://www.sfmn.org/drive/CONGRES/JFMN/2014%20SAINT%20ETIENNE/PRESENTATION/Leboulleux_St-Etienne_2014_MembreWeb.pdf

- Traitement à l'iode radioactif
« Le traitement à l’iode radioactif (iode 131) ou irathérapie effectué dans les mois suivant la chirurgie, a trois objectifs :
-    détruire les cellules thyroïdiennes normales restantes après l’opération ;
-    détruire les éventuelles cellules cancéreuses encore présentes dans le corps, y compris les .métastases ;
-    compléter le bilan d’extension du cancer.[…] »
http://oncologie-psl.aphp.fr/traitement-a-liode-radioactif/

Nous espérons que ces pistes vous seront utiles pour la rédaction de votre TPE et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé       
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/

Retour à la liste des questions