Cité de la santé

Information conseil et documentation

Pollution, perturbateurs endocriniens : quels risques ? : sites

Perturbateurs endocriniens

Dossier ANSES, 2014.
L’Anses réalise des travaux d’évaluation du risque, de veille scientifique et de référence sur les perturbateurs endocriniens. Elle a notamment lancé un travail d’envergure visant une trentaine de substances identifiées comme préoccupantes au regard de leur action de perturbateur endocrinien. Elle soutient par ailleurs des travaux de recherche via son Programme national de recherche en environnement-santé-travail (PNR-EST).
Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Les perturbateurs endocriniens

Dossier de l’institut national du cancer, 2013.
Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d'origine naturelle ou artificielle étrangères à l'organisme, et présentes dans l'environnement, qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système hormonal et induire ainsi des effets néfastes sur cet organisme ou sur ses descendants. Leur rôle a été suspecté au début des années 60 aux Etats-Unis, les publications sur ce sujet se sont multipliées au début des années 90 et ont fait état d'une baisse de la qualité du sperme, d'une augmentation des cancers du testicule, de malformations de l'appareil génital. Dans le même temps, les scientifiques ont constaté que de nombreux animaux vivants dans un milieu aquatique contenant des polluants chimiques présentaient des anomalies de leur système reproducteur. Ces produits sont très nombreux, il s'agit par exemple de certains pesticides, des phtalates (utilisés dans les matières plastiques), du bisphénol A, du chlordécone, de résidus de médicaments. Ils sont présents dans l'eau, l'alimentation, l'air et certains produits industriels (médicaments, cosmétiques...).
Institut national du cancer

Les dialogues de l'ASEF : spécial perturbateurs endocriniens

Entretien avec le Professeur Patrick Fénichel. 2016
On en parle de plus en plus. Dans la presse, à la radio, même à la télé, les Perturbateurs Endocriniens, aussi nommés PE, ont fait leur entrée dans notre quotidien. Ces substances qui agissent sur notre système hormonal peuvent parfois nous rendre malade, nous ou nos enfants.
Dans ce numéro des « Dialogues de l’ASEF », le Dr Jean Lefèvre, Porte-Parole de l’ASEF est parti rencontrer le Pr Patrick Fénichel, Spécialiste de la question.
Association Santé Environnement France (ASEF)

Perturbateurs endocriniens et risques de cancer

Le Centre Léon Bérard de Lyon est un Centre régional de lutte contre le cancer, établissement de soins spécialisé en cancérologie.[…] Ainsi, afin de mettre en œuvre au niveau régional, une collaboration active entre les principaux acteurs dans le domaine de la santé environnementale, des maladies professionnelles, de la nutrition et du cancer, le Centre Léon Bérard a mis en place au sein d’une unité dédiée un programme interdisciplinaire sur le thème du ‘Cancer, Environnement et Nutrition’.
Centre Léon Bérard

Programme National de Recherche sur les Perturbateurs Endocriniens (PNRPE)

Créé en 2005, le Programme National de Recherche sur les Perturbateurs Endocriniens (PNRPE) a pour objectif de soutenir des recherches fondamentales et appliquées en appui à l’action publique sur les questions ayant trait à la perturbation endocrinienne.
Ce site Internet vous propose un aperçu sur les thématiques de recherche financées, la liste des publications scientifiques issues des projets financés par le PNRPE et une actualité sur les événements nationaux et internationaux en lien avec les perturbateurs endocriniens.
Programme National de Recherche sur les Perturbateurs Endocriniens (PNRPE)

 

Rapport d’information déposé par la commission des affaires européennes sur la stratégie européenne en matière de perturbateurs endocriniens

Rapport de l'Assemblée nationale (n° 1828) présenté par Jean-Louis Roumegas, député, 2014.
L’« épidémie mondiale » de maladies chroniques constatée par l’Organisation mondiale de la santé s’explique notamment par la dégradation de la qualité de l’environnement. […] Les communautés scientifiques mettent notamment en avant, comme facteur contribuant à l’explosion de ces pathologies de civilisation, l’action des perturbateurs endocriniens, à savoir des substances chimiques modifiant durablement le fonctionnement hormonal des êtres humains et de la faune, présentes dans toutes sortes de produits industriels ou agricoles de consommation courante. Ce dossier doit impérativement être traité à l’échelle communautaire car il a des implications sanitaires, environnementales, industrielles et commerciales, autant de sujets qui relèvent du marché intérieur.
Rapport de l'Assemblée nationale

Risques chimiques au quotidien : éthers de glycol et polluants de l’air intérieur. Quelle expertise pour notre santé ? Conclusions du rapporteur (tome 1) : éthers de glycol et polluants de l’air intérieur. Quelle expertise pour notre santé ? Compte-rendu des auditions (tome 2)

Rapports d’information du Sénat fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (n°176). Déposés par Marie-Christine Blandin, 2008.
A travers les conclusions du rapporteur (tome I) et les comptes rendus détaillés de près de quatre-vingt dix auditions (tome II), le lecteur soucieux de voir une culture de précaution partagée par tous pourra se forger une opinion sur des questions complexes relevant de la chimie, de la médecine comme de la toxicologie.
Travaux parlementaires du Sénat

State of the Science of Endocrine Disrupting Chemicals

Edited by Åke Bergman, Jerrold J. Heindel, Susan Jobling, Karen A. Kidd and R. Thomas Zoeller, 2012, (289 p.).
Rapport conjoint de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) et du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE), publié lors d’une conférence de presse à Nairobi. En anglais.
Organisation mondiale de la santé

Consulter les autres rubriques bibliographiques :
Livres
Films

Retour en haut