Bibliothèque en ligne

Zooms sur

Copyright image : Cea - Neurospin : Le cerveau en action. Substance blanche / V. El Kouby, M. Perrin, C. Poupon, J.-F Mangin
Les Atlas de connectivité du cerveau

Au centre Neurospin du Cea, spécialiste de l'IRM de diffusion, les chercheurs, dans le cadre du projet  européen et israélien Connect, ont réalisé un Atlas, construit à partir de données IRM 3D d’une centaine de sujets vivants sains, âgés de 25 à 35 ans. Connect est le premier Atlas in vivo  des connexions du cerveau humain et de leurs microstructures. Un autre projet similaire de cartographie du cerveau, le Connectome du projet Human Connectome, mené par le National Institute of Health  aux Etats Unis, devrait pouvoir  établir une carte de toutes les connexions nerveuses  majeures du cerveau humain, d’ici 2015.
La matière blanche du cerveau en 3D. Sylvestre Huet -sciences.blogs.liberation.fr.- octobre 2012
The NIH human connectome project : gallery. - humanconnectomeproject.org. 

Copyright image : Cea - Neurospin / PF Grosjean
L'IRM à Ultra Haut Champ du CEA

Le centre de neuro-imagerie Neurospin du Cea de Saclay, appartenant à l'Institut d'imagerie biomédicale, utilise des appareils à très hauts champs magnétiques pour concevoir  les outils de la neurologie du futur. Le projet de recherche d'une équipe pluridisciplinaire du Neuropsin conduit en partenariat avec la Société Siemens HealthCare le dote d'un appareil unique au monde de 11, 7 teslas. La résolution spatiale attendue de l'instrument est mésoscopique, cent fois plus puissante qu'une IRM classique. Chez l'homme elle correspond à une centaine de neurones. Elle se définit comme l'IRM en champ intense ou  IRM à ultra haut champ, à très hautes performances.

Blue brain project

Le blue brain a été lancé  en 2005 pour modéliser une colonne corticale de rat (avec 10000 neurones) à l’aide d’un ordinateur « blue gene ». Ce projet mené par Henri Mackram est une réussite, la prochaine étape est le « Human Brain Project ».
bluebrain.epfl.ch/
 

OpenVibe2: Interface cerveau-réalité virtuelle

Lancé en 2009, le projet Openvibe2 repose sur le logiciel open source Openvibe développé par l'Institut national de recherche en informatique et en automatique, permettant de gérer une Interface cerveau-machine (ICM.) OpenVibe2, piloté également par l'Inria et soutenu par l'Agence national de la recherche, associent des laboratoires académiques, des industriels du jeu vidéo comme Ubisoft et des spécialistes des nouveaux usages. Avec les ICM s'ouvrent de nouvelles perspectives ludiques, mais aussi d'intéressantes perspectives dans le champ des neurosciences.

OpenVibe2 - les ICM appliquées aux jeux vidéo

Retour en haut