Bibliothèque en ligne

4 notions

De la fiction à la réalité : naissance des robots

Frankenstein, un récit littéraire qui témoignent de la fascination qu’exerce sur nous la création d’une forme de vie artificielle © Frankenstein's monster de Boris Karloff. Unversal studio. Wikimedia commons

L’Homme rêve depuis l'Antiquité de faire exécuter par des acteurs autres que lui-même des tâches ou des activités qu'il considère comme aliénantes, fatigantes, dangereuses, ou simplement ennuyeuses. Le mot robot apparaît pour la première fois en 1921 dans une pièce de théâtre tchèque, "robota" signifiant travail forcé. Une multitude de récits littéraires témoignent de la fascination qu’exerce sur nous la création d’une forme de vie artificielle : à titre d’exemples en 1818 le Frankenstein de Mary Shelley et au XXème siècle les œuvres d’Isaac Asimov, écrivain de science-fiction qui a souvent exploité le thème du robot dans ses romans.
Dès l’époque médiévale, des mécanismes capables d’exécuter des tâches humaines ont été imaginés et construits. Au XXe siècle tout s'accélère, l'évolution de l'électronique sonne le glas de l'automate. Le concept de robot s’est véritablement répandu à la fin des années 1950 et au début des années 1960. L’industrie automobile étant alors en pleine expansion, les robots industriels sont devenus les assistants des travailleurs en usine. Au milieu des années 70, l'ordinateur entre en scène et révolutionne la robotique. La machine prend désormais des initiatives.

Parce qu'il est très difficile de reproduire le mouvement de la marche, il a fallu longtemps encore avant de voir surgir le premier humanoïde. (C’est à Léonard de Vinci que l'on doit le schéma du premier robot humanoïde à la fin du XVe siècle.)

Qu'est-ce qu'un robot ?

D'un point de vue technique, un robot est une machine dotée de capteurs qui lui permettent de percevoir son environnement, et d'un système électronique ou informatique qui contrôle, au moins en partie, ce qu'effectue le robot en fonction de ce qu'il perçoit.

En pratique, cette définition recouvre une très vaste diversité de machines. Par exemple, les bras articulés et programmables dans les usines automobiles, les aspirateurs qui font le ménage tout seuls, les robots ludiques et électroniques des magasins de jouets, ou les robots bio-mimétiques en forme de singe ou de poisson que l'on rencontre parfois dans les laboratoires universitaires de recherche.

Curiosity est un rover (une astromobile en français) déployé sur Mars en août 2012 via la mission Mars Science Laboratory © NASA. Wikimedia commons

L'avenir, la recherche

Les principaux sujets de recherche actuels en robotique portent sur les interactions homme-robot, la reconnaissance vocale, la reconnaissance gestuelle et émotionnelle, la reconnaissance de situation, l’apprentissage et les technologies de coopération des robots. Il faut inventer des matériaux et faire évoluer les capteurs. Les problématiques de l’énergie et de l’autonomie constituent des freins aux développements de la recherche. La Corée du sud et le Japon sont aujourd’hui en avance dans le développement et le déploiement de la recherche en robotique. La mise en place du pôle de productivité "Cap Robotique" en 2009 donne à la France et à l'Europe un nouvel élan dans ce domaine. Le projet Romeo labellisé par le pôle de compétitivité Cap Digital vise à développer un robot humanoïde destiné à devenir un véritable assistant des personnes en perte d'autonomie d'ici 2015. Quant au projet européen RobotCub il a pour objectif d'étudier le fonctionnement de notre cerveau, le développement cognitif, la prise de décision en analysant le comportement du petit robot humanoïde iCub.

La sécurité, l'éthique

Isaac Asimov, écrivain américain surtout connu pour ses œuvres de science-fiction, a créé le terme robotique, et les trois lois protégeant les êtres humains qui en découlent. L’idée générale est que le robot est, par définition, fiable et inoffensif pour l’Humain.
Face au développement de la robotique, de nombreuses personnes ont exprimé leur préoccupation quant à la nécessité d'introduire des règles éthiques, des règles morales élémentaires dans les applications technologiques. C'est la première fois dans l'histoire que l'humanité se rapproche du défi de reproduire une entité intelligente et autonome. Des notions complexes comme l'autonomie, l'apprentissage, la conscience, l'évaluation, le libre arbitre, la prise de décision, la liberté, les émotions, et beaucoup d'autres doivent être analysées.
Un autre problème se profile : quelle est la place de l’Homme dans une société investie par des robots dont l’intelligence et l’autonomie rivalisent avec les siennes?

Dans le film de fiction "Terminator", Skynet, une intelligence artificielle devenue consciente décide d'exterminer l'humanité pour éviter d'être "débranchée" © Stephen Bowler. Creative commons
Retour en haut