Conférences
en ligne

Mathématiques, jeux et comportements

Sommes-nous davantage un homo economicus ou un homo egualis ?
Certains jeux mathématiques comme ceux de l’ultimatum et du dilemme du prisonnier permettent d’étudier nos comportements. Le jeu de la vie fournit un exemple de monde déterministe régi par des lois d’une grande simplicité mais qui engendrent de la complexité, du calcul et certaines formes de beauté. Le cube de Rubik nous ouvre une voie d’exploration des mathématiques combinatoires.

Janvier/Février 2014

Le jeu de la vie

Ce jeu simule le développement de colonies, de micro-organismes ou de mondes qui n’excluent peut-être pas la conscience et le libre arbitre. Bien plus qu’un jeu, c’est un modèle simplifié abstrait de l’Univers qui nous aide à comprendre ce qu’est un calcul et comment le très simple produit l’extrêmement complexe.

Avec Jean-Paul Delahaye, professeur émérite à l'université de Lille 1 et chercheur au Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille.
Animateur : Robin Jamet, médiateur scientifique, Palais de la découverte.   

A écouter (1:30:20)

Le dilemme du prisonnier et le jeu de l'ultimatum

Deux suspects questionnés par la police ont-ils intérêt à être solidaires ou à se trahir pour bénéficier d’une remise de peine ? Deux entreprises concurrentes doivent-elles s’entendre pour se partager le marché ou se faire une concurrence sauvage ? Ce type de situation du dilemme du prisonnier apparaît dans divers contextes en biologie, en économie et en science politique. Le jeu de l’ultimatum montre qu’on peut se sacrifier pour nuire aux autres et que souvent l’attrait du gain est moins fort que le souci d’égalité.

Avec Jean-Paul Delahaye, professeur émérite à l'Université de Lille 1 et chercheur au Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille.
Animateur : Robin Jamet, médiateur scientifique, Palais de la découverte.

A écouter (1:31:48)

Le cube de Rubik et autres casse-têtes mathématiques

Pour résoudre le casse-tête du cube de Rubik, les algorithmes de résolution reposent, souvent, sur la théorie de groupes. Comment construire ses propres méthodes de résolution à l'aide de deux idées simples de la théorie des groupes.

Avec Frédéric Mouton, maître de conférences à l’université Joseph-Fourier de Grenoble, professeur en classes préparatoires au Lycée Buffon à Paris.
Animateur : Guillaume Reuiller, médiateur scientifique, Palais de la découverte.   

A écouter (1:31:49)
Retour en haut