Conférences
en ligne

Faut-il tuer le temps ?

C’est la variable clé de la physique.
Le temps dicte sa danse dans les équations du mouvement, des astres aux particules élémentaires. Cependant, dans la physique actuelle, le temps semble se transformer selon les besoins. Est-il bien une notion indépendante ? Faut-il faire évoluer cette notion pour résoudre les impasses de la physique ? Ou peut-on s’en débarrasser sans dégât ?

Octobre 2014
Tous publicsMathématiques - physique - chimie
Conférence - débat avec :

Carlo Rovelli,  physicien, professeur à l'université de la Méditerranée, directeur de recherche au Centre de physique théorique de Luminy à Marseille et membre de l'Institut universitaire de France. Auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique dont  Et si le temps n'existait pas ? et Anaximandre de Milet ou la naissance de la pensée scientifique, parus aux éditions Dunod.

Patrick Peter, directeur de recherches à l’Institut d’astrophysique de Paris. Il travaille dans le domaine de la cosmologie primordiale depuis plus de 20 ans, en particulier le lien avec la physique des particules. Auteur de deux ouvrages :  Cosmologie primordiale  aux éditions Belin et Des défauts dans l’Univers  chez CNRS - Éditions.

 Modération : Michel Blay, philosophe et historien des sciences,  Président du Comité pour l’Histoire du CNRS, auteur de nombreux ouvrages dont L’existence au risque de l’innovation.

Faut-il tuer le temps ?– 1ère partie : les exposés
Faut-il tuer le temps ? - 2e partie : le débat
Faut-il tuer le temps ?- 3e partie : les questions avec le public
Retour en haut