Les chercheurs de la Chine d'aujourd'hui jouent un rôle grandissant dans la communauté scientifique mondiale. Cette position est le fruit de savoirs anciens dont les premiers témoignages remontent avant les débuts de notre ère. Quels savoirs ? Les mathématiques d'abord, qui trahissent très tôt des liens avec l'Inde, puis avec le monde arabe, mais donnent à voir des pratiques tout à fait spécifiques à la Chine. La médecine, avec les mêmes contacts, pose en termes originaux la question du devenir international de savoir. Les sciences humaines et sociales enfin, qui ont connu une stabilité remarquable jusqu'au XXe siècle, avant d'entretenir avec l'Occident des contacts étroits qui ont notablement renouvelé leurs problématiques. La dernière conférence brosse le tableau du paysage contemporain de la recherche chinoise au sein de la communauté mondiale dont elle est un membre de plus en plus actif.

 

Histoires des sciences en Chine


Karine Chemla,
Directrice du REHSEIS (Recherches épistémologiques et historiques sur les sciences exactes et les institutions scientifiques), CNRS / université Paris-VII

 

La recherche scientifique dans la Chine d'aujourd'hui

Stéphane Grumbach, directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire franco-chinois d'informatique, d'automatique et de mathématiques appliquées (LIAMA), Académie des sciences de Chine