html body#index #main #grid .item-grid#logoCite, html body#auProgramme #main #grid .item-grid#logoCite, html body#toutesLesExposPermanentes #main #grid .item-grid#logoCite, html body#toutesLesExposTemporaires #main #grid .item-grid#logoCite { background-image: url("http://www.cite-sciences.fr/fileadmin/fileadmin_CSI/templates_CSI/images/logo-csi-noir-230.png?t=1") !important; } html body#index #wrapper #main #grid .item-grid#logoCite, html body#auProgramme #wrapper #main #grid .item-grid#logoCite, html body#toutesLesExposPermanentes #wrapper #main #grid .item-grid#logoCite, html body#toutesLesExposTemporaires #wrapper #main #grid .item-grid#logoCite { background-image: url("http://www.cite-sciences.fr/fileadmin/fileadmin_CSI/templates_CSI/images/logo-csi-noir-230.png?t=1") !important; }

Expositions passées

Art Robotique

S'est déroulée du 8 avril 2014 au 4 janvier 2015

L'exposition

ART ROBOTIQUE  se veut un regard sur le principe de transformation qui s’opère dans certaines œuvres d’art, transformation rendue accessible par l'usage de technologies majoritairement développées depuis la seconde moitié du siècle dernier : l'électronique, l'informatique, la bionique et la robotique.

L’exposition présente des œuvres dont la transformation est active et contemporaine de la visite, des "œuvres à transformation".

Une certaine approche mêlant mécanique et optique et favorisant plus ou moins l’une ou l’autre est apparue au siècle dernier à travers les œuvres cinétiques de Moholy-Nagy, Soto, Schöffer, Tinguely, pour ne citer qu’eux. Par l’utilisation de nouvelles matières et de nouvelles technologies, le vocabulaire de ce courant a été, au fil du temps, considérablement élargi.

Les œuvres présentées ici sont soit des "robots" eux-mêmes, soit créées par un ou plusieurs "robots".

Certains artistes s’inspirent de l'espace, comme Shun Ito ou de la nature, comme Maywa Denki et Troika, pour créer leurs œuvres.

Till Nowak et Lu Yang privilégient une approche documentaire de la création, le premier pour raconter l'histoire d'un institut de recherche sur (en fait, contre) la gravité, la seconde pour illustrer ce qu'elle pourrait inventer dans le futur avec l'aide de scientifiques qu'elle sollicite à travers ses tableaux graphiques.

Christian Partos et Shiro Takatani sont les premiers artistes à concevoir chacun une œuvre sur la Matrice liquide 3D composée de 900 électrovalves contrôlées par ordinateur et permettant la création de sculptures ou d'animations fugitives.

D’autres artistes transforment des objets usuels pour exprimer leur créativité : Le Chemin de Damastès de Jean Michel Bruyère / LFKs, les Animaris de Theo Jansen, Totemobile de Chico MacMurtrie / Amorphic Robot Works et The Big Picture de robotlab. Autant de métamorphoses dont les robots, qui échappent ici à la forme habituelle de l'androïde, en sont soit les sujets, soit les acteurs.


Richard Castelli
, commissaire artistique


Les oeuvres et les artistes 

Retour en haut