(image avec légende)
© manda0102 - Thinkstock
1.1 Comment cerner le risque

Une formule mathématique détermine le risque comme la probabilité qu’un évènement se produise, multipliée par son degré de gravité.

Si dans un simple jeu à pile ou face, le calcul est facile, lorsqu’il s’agit, par exemple, du risque pour la santé de manger des légumes traités avec des pesticides, le calcul se complique.

Par ailleurs, même si les statistiques prouvent qu’il est moins dangereux de voyager en avion qu’en voiture, certains individus craignent plus de prendre l’avion que de prendre le volant. En fin de compte, tout est histoire d’appréciation personnelle et donc de subjectivité.

1.2  Les univers du risque

Toutes les situations à risque ne se ressemblent pas. En neuroscience comme en économie, on distingue trois univers du risque :

  • l'univers risqué : tout est connu, l’événement, ses probabilités comme ses conséquences. Exemple avec le jeu de pile ou face : on va lancer la pièce et on a 1 chance sur 2 de tomber sur la face sur laquelle on a parié ;
  • l'univers incertain : on sait ce qui va se passer, on en connaît les conséquences, mais on ignore les probabilités que cela se produise. Exemple avec le tiercé : on sait que les chevaux vont courir et que certains vont arriver en tête, mais on ignore leur ordre d'arrivée ;
  • l'univers inconnu : impossible d’anticiper l’événement et ses conséquences puisqu’ on ne sait pas ce qui peut nous arriver. Exemple avec l’exploration d’un territoire inconnu.

Et bien sûr, notre comportement et nos décisions diffèrent selon l’univers du risque auquel nous sommes confrontés.