Ressources

Juniors

Jeux, manips et actu... pour les 9-14 ans

L'actu des juniors

Après la pêche, Tara révèle la beauté du plancton

Juin 2015

Alors que le plancton est le plus vaste écosystème et le moins connu, la mission « Tara océans » réalisée entre 2009 et 2013 nous apporte un éclairage fascinant sur ces micro-organismes. Après avoir prélevé 35 000 échantillons de la vie microscopique, qu’il s’agisse de virus, de bactéries, de larves de poissons ou d’êtres unicellulaires (phytoplancton, zooplancton), les premiers résultats de cette étude sont autant surprenants que passionnants.

Goélette Tara © V. Hilaire / Tara Expéditions
Le plancton est le plus vaste écosystème et le moins connu

Quand on pense que dans un litre d’eau de mer, il peut y avoir jusqu’à 100 milliards d’organismes, on se dit que les chercheurs ne vont pas s’ennuyer ! Cette collecte unique par son ampleur va servir à réaliser une base de données de cet écosystème planétaire tel qu’il est aujourd’hui.

Le plancton est à la fois le plus vaste écosystème de la Terre, mais aussi le moins connu. Avec cette base gigantesque, les connaissances vont s’accroître considérablement et cet écosystème sera alors le mieux connu. Les chercheurs se sont rendu compte qu’ils avaient réussi à collecter entre 80 et 90% de la biodiversité possible du plancton mondial.

Ces données génétiques seront déposées sur des sites web et permettront aux chercheurs de les étudier en croisant d’autres informations sur les températures, les niveaux de pH et de salinité, les sels nutritifs, les courants marins prélevés lors des opérations de collecte. L’ensemble de ces données devrait permettre de mieux comprendre cet écosystème, d’autant plus crucial pour la planète, à l’heure du réchauffement climatique.

Krill © image extraite du film « Le plancton » produit par CNRS Images
Des résultats surprenants !

Contre toute attente, les premiers résultats révèlent que le maximum de diversité provient des protistes et non pas des bactéries comme on l’a longtemps cru. Apparus il y a un milliard d’années, les protistes sont les ancêtres des animaux et des plantes. Ce sont des êtres unicellulaires (faits d’une seule cellule avec un noyau). Il y en a des millions d’espèces, la plupart microscopiques. Les protistes sont très méconnus et l’on soupçonne à peine l’étendue de leurs formes et de leurs facultés.

Les chercheurs ont aussi constaté une grande similitude entre les fonctions assurées par ces micro-organismes et ceux présents dans la flore intestinale qui permettent de digérer les fibres alimentaires et de protéger l’organisme de certaines maladies.

Autre surprise : cette multitude de micro-organismes agit selon un mode d’interaction qui diffère de la plupart des écosystèmes fonctionnant avec des chaînes alimentaires classiques où l’herbivore est mangé par un carnivore lui-même mangé par un super prédateur. Dans ce milieu planctonique, la symbiose et le parasitisme jouent des rôles majeurs et assurent de nombreuses fonctions de nettoyage et de recyclage.

Par ailleurs, les premières analyses ont montré que la répartition des communautés de bactéries est principalement dépendante de la température de l’eau. Alors que la planète et les océans sont affectés par un réchauffement du climat, cette découverte est primordiale pour étudier le devenir du plancton.

Protiste radiolaire © image extraite du film « Protiste 2 » produit par CNRS Images
Ce que plancton veut dire

Plancton vient du grec « planctos » qui signifie « errer ». Le plancton est constitué d’organismes microscopiques ou minuscules qui se laissent porter par les courants marins. Des minuscules virus aux siphonophores (les plus longs animaux du monde, qui sont en fait une colonie de multiples siphonophores attachés les uns aux autres pour ne former qu’un seul corps), en passant par les bactéries, sans oublier les algues microscopiques et le krill.

Certains dérivent toute leur vie, d’autres ne restent dans le plancton qu’à l’état d’embryons ou de larves comme les mollusques et les poissons qui se fixent ou nagent librement à l’état adulte.

Phytoplancton © BeholdingEye – iStock by Getty Images
Des micro-organismes essentiels à la vie

Ces micro-organismes  jouent un rôle important dans la vie des humains : nous respirons grâce à lui - tout comme avec les plantes - car les micro-algues (appelées phytoplancton), en produisant l’énergie par photosynthèse génèrent de l’oxygène et absorbent du gaz carbonique. L’air que nous respirons est ainsi renouvelé.

Le plancton est aussi un grand pourvoyeur d’énergie fossile : depuis plus d’un milliard d’années, il se dépose au fond des océans en mourant et cette couche de sédiments fossilisés produit le pétrole.
Enfin, le plancton nous nourrit : il constitue la base de la chaîne alimentaire où les plus gros mangent les plus petits : sans plancton, pas de poissons !

Pour aller plus loin…

Un article du Radis vert, rédigé à partir des sources suivantes :

Libération.fr ; Le Monde.fr ; Terraeco.net ; Institut-océan.org ; océans Tara expéditions ; plancton du monde ; Wikipédia

Retour en haut