Ressources

Juniors

Jeux, manips et actu... pour les 9-14 ans

L'actu des juniors

Darwin, toujours dans la tourmente

Juillet 2017

Plus de 150 ans après la publication des travaux de Charles Darwin sur l’origine des espèces, la théorie de l’évolution reste un sujet brûlant : le ministre turc de l’éducation vient d’annoncer qu’elle ne sera plus étudiée au collège et que le chapitre « Apparition de la vie et évolution » sera retiré du programme des classes de 3e  dès la rentrée prochaine !

Affiche de l’exposition "Darwin, l’original" © Cité des sciences et de l’industrie, 2015
L’offensive du créationnisme contre la théorie de l’évolution

La raison invoquée par le ministre turc pour supprimer cet enseignement est que les élèves de troisième ne sont pas suffisamment préparés pour comprendre l’œuvre de Darwin sur l’origine des espèces et leur évolution au fil du temps. Le véritable motif de cette décision semble plutôt venir d’une pression toujours plus forte des intégristes religieux qui prônent le créationnisme, c’est-à-dire l’idée que Dieu est à l’origine de toute création, y compris la Terre et la vie sur notre planète.

Le créationnisme est une doctrine portée par les religions monothéistes qui s’oppose aux thèses de Darwin et nie la théorie de l’évolution en estimant que toutes les espèces qu’elles soient végétales et animales ont été créées subitement dans leur état actuel, par la volonté de Dieu. Les créationnistes s’en tiennent à la Bible, qui raconte comment Adam et Eve ont été façonnés par la main de Dieu. Pour eux, l’espèce humaine n’a pas d’ancêtres communs et n’est pas le résultat d’une longue évolution.

© reich/Adobe Stock
Les idées révolutionnaires de Darwin

En 1859, la parution de l’ouvrage de Darwin intitulé Sur l’origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle  déclenche une vague monumentale d’hostilité et de critiques dans une société où s’impose encore l’idée de Dieu comme créateur du monde.

Révolutionnaire en son temps, cet ouvrage est pourtant le résultat d’un travail de longue haleine et d’une démarche purement scientifique qui apporte les preuves de l’évolution des espèces. Darwin s’est en effet appuyé sur les observations naturalistes qu’il a menées pendant cinq ans au cours de son voyage autour du monde à bord du Beagle, de questionnements, d’hypothèses et de nombreux échanges avec ses pairs.

Les idées principales soutenues par Darwin dans sa théorie de l’évolution sont que :

  • les espèces, telles qu’on les connait aujourd’hui, n’ont pas toujours existé mais ont évolué au cours d’un long processus qui s’est déroulé sur des millions d’années ;
  • beaucoup d’entre elles ont disparu parce que n’étant plus adaptées à leur environnement, elles n’ont pu se reproduire et survivre ;
  • le hasard des mutations génétiques joue un rôle déterminant dans l’évolution des populations naturelles car elle introduit de la nouveauté à chaque génération ;
  • les individus d’une espèce qui présentent des caractères avantageux dans un milieu donné ont plus de chances de survivre et de transmettre ces caractères à leurs descendants ;
  • toutes les espèces actuelles dérivent d’autres espèces plus anciennes et ont un ancêtre commun ;
  • l’espèce humaine fait partie de cette grande famille du vivant et n’est en rien supérieure à d’autres espèces.
Fossiles de trilobites incrustés dans le sédiment. Les trilobites étaient des animaux marins qui ont disparu lors de l’extinction de masse il y a 250 millions d’années © merlin74/Adobe Stock
Les sciences modernes ont confirmé les thèses de Darwin

Les arguments sur lesquels Darwin s’est appuyé pour soutenir sa théorie, à une époque où la science n’était pas aussi avancée qu’aujourd’hui, reposent entre autres sur le fait que :

  • les fossiles retrouvés dans les couches sédimentaires de la terre (de dinosaures ou d’autres animaux plus ou moins lointains) sont la preuve que de nombreuses espèces se sont éteintes ou se sont transformées ;
  • tous les êtres vivants sont constitués d’une ou plusieurs cellules qui ont des caractéristiques communes et un fonctionnement semblable ;
  • lorsque l’on compare des espèces de vertébrés, différentes à première vue, (par exemple : un crocodile, une tortue marine, un pigeon, un cheval,  un humain), on constate que le squelette de leurs membres (pattes, nageoires, ailes, bras) est construit selon un même schéma.

Les sciences et techniques modernes, notamment la biologie moléculaire et la génétique, ont apporté une meilleure connaissance du vivant et confirmé la théorie de l’évolution. On sait aujourd’hui que tous les êtres vivants sont constitués de molécules semblables.

On a par ailleurs découvert l’ADN (acide désoxyribonucléique) qui est la molécule support de l’information génétique héréditaire de chaque individu. Grâce à l’étude de cet ADN qui porte tous les gènes d’un individu, on peut savoir précisément comment les espèces sont apparentées entre elles et les classer en fonctions des caractéristiques héritées de leurs ancêtres communs.

Représentation d’un brin d’ADN ©BlackJack3D/iStock by Getty Images
L’enseignement de l’évolution régresse dans le monde

Aujourd’hui, alors que toutes les techniques très sophistiquées au service des sciences biologiques continuent d’apporter des preuves irréfutables qui confirment la théorie de l’évolution, la doctrine créationniste poursuit son avancée dans le monde. Que ce soit aux États-Unis, dans de nombreux pays musulmans et depuis les années 2000 dans plusieurs pays européens, de plus en plus de citoyens s’opposent à l’enseignement de l’évolution et militent pour une stricte lecture de la Bible.

En France, l’enseignement de l’évolution se fait dès l’école élémentaire. Nous avons ainsi la chance de découvrir les mécanismes du vivant, de nous étonner des merveilles de la nature et de mieux comprendre le monde. Il est essentiel que cet enseignement perdure car il ne s’agit pas de convictions religieuses qui trop souvent nous divisent, mais bien d’une science universelle qui peut nous rapprocher.

Pour aller plus loin…

Un article du Radis vert, rédigé à partir des sources suivantes :

Francetvinfo.fr ; humanite.fr ; courrierinternational.com ; planet-vie.ens.fr ; cnrs.fr ; futura-sciences.com ; fondation-lamap.org

Retour en haut