Ressources

Juniors

Jeux, manips et actu... pour les 9-14 ans

L'actu des juniors

Guerre chez les chimpanzés

Octobre 2014

Parmi les primates (qui regroupent les singes et les hommes), seuls les humains et les chimpanzés tuent leurs congénères. Pourquoi les chimpanzés s’entretuent-il ? Cette question a fait l’objet d’une étude qui vient de paraître dans la revue Nature.

© USO - Thinkstock
Les chimpanzés se livrent des combats mortels

Depuis plusieurs années, des scientifiques observent le comportement des chimpanzés et s’interrogent sur les raisons qui poussent ces derniers à se livrer des combats mortels. Une étude, datant de 2010 réalisée par l’équipe du Docteur John Mitani, avait montré que cette violence était due au besoin d’étendre leur territoire. Il avait montré que des chimpanzés avaient annexés 22% d’un parc national ougandais en organisant des batailles répétées en territoire ennemi.

Cependant, de nombreuses voix se sont élevées,  affirmant que cette agressivité était le résultat de la présence humaine qui a provoqué la déforestation et l’apport artificiel de nourriture.

© USO - Thinkstock
Cette violence n’est pas liée à la présence de l’homme

Cette dernière étude confirme bien que la violence des chimpanzés à l’égard de leur espèce n’est pas liée à la présence des hommes : on compte en effet moins d’attaques mortelles de chimpanzés en Afrique de l’Ouest qu’en Afrique de l’Est, alors que la présence humaine plus développée à l’Ouest, a considérablement modifié l’environnement.

En revanche, les attaques augmentent lorsque les communautés de chimpanzés sont plus nombreuses, tout comme  le nombre de mâles.

Les chimpanzés s’entretuent donc pour accroître leur territoire, ce qui augmente leurs chances de survie  et de reproduction grâce à un apport plus important de nourriture et de femelles.

Zone de répartition des chimpanzés 

Répartis dans 21 pays d’Afrique de la zone équatoriale, les chimpanzés vivent surtout dans les forêts tropicales. Animaux très sociables, ils forment des communautés pouvant aller jusqu’à plus de 100 individus. Le jour, ils se séparent en petits groupes pour aller chercher leur nourriture, composée essentiellement de fruits, et dans une moindre mesure, de végétaux, d’œufs, d’insectes et de viande. Le soir, ils regagnent leurs nids dans les arbres, où les petits restent dormir avec leur mère.

© Kjersti – Fotolia.com
Quelques caractéristiques physiques des chimpanzés 

Selon qu’ils sont mâles ou femelles - les mâles étant plus grands et plus forts - leur taille est comprise entre 1,20 mètre et 1,65 mètre, et leur poids entre 30 et 60 kg. L’envergure de leurs bras qui fait une fois et demie la hauteur de leur corps leur permet une parfaite adaptation dans les arbres. Dans la nature, ils peuvent vivre entre 40 et 50 ans.

Bien qu’étant quadrupèdes (ils marchent sur leurs poings), les chimpanzés peuvent se tenir debout et avancer quelques mètres en position bipède. Tout comme tous les primates, ils possèdent des pouces opposables et peuvent saisir des objets avec leurs mains ou leurs pieds.

.© Uryadnikov Sergey – Fotolia.com
Quelques traits de leur comportement

Les chimpanzés communiquent entre eux de façon très semblable à celle des humains : ils se touchent, s’embrassent, se caressent, rient quand ils jouent, pleurent quand ils perdent un des leurs, recherchent le pouvoir et se font la guerre. Ils disposent également d’un large éventail de postures, d’expressions, de mimiques et de sons vocalisés. Les femelles passent tout leur temps avec leurs petits jusqu’à l’âge de 7 ans et leur accordent beaucoup d’attention.

Certains groupes utilisent des outils : pierres pour casser des noix, brindilles effeuillées pour pêcher les fourmis, lances confectionnées avec des branches pour chasser de petits mammifères. Ils savent aussi se soigner avec des aliments appropriés lorsqu’ils sont malades d’avoir mangé trop de fruits ou lorsqu’ils sont infestés par des parasites intestinaux. Par ailleurs, les études faites en laboratoire sur des chimpanzés en captivité ont montré leurs aptitudes à l’abstraction et aux apprentissages, notamment en mémorisant et en utilisant à bon escient 250 signes de la langue des signes.

© jdavenport85 – Fotolia.com
De lourdes menaces pèsent sur les chimpanzés

Les femelles chimpanzés doivent atteindre l’âge de 13 ans avant de pouvoir procréer. Après l’accouplement, il faut compter environ huit mois avant qu’elles ne donnent naissance à un petit, ou plus rarement à des jumeaux. Allaités durant les cinq premières années de leur vie, les jeunes chimpanzés dépendent de leur mère jusqu’à l’âge de 10 ans.

Pendant toute la période d’allaitement, la femelle ne peut avoir d’autre petit car son cycle sexuel est interrompu. Une femelle a en moyenne quatre enfants au cours de sa vie, ce qui rend l’espèce très fragile face aux menaces qui pèsent sur elle.

Alors qu’on dénombrait un million de chimpanzés en 1960, leur population est tombée à environ 220 000 individus. Une fois encore, l’homme qui détruit les forêts, pratique la chasse ou le commerce d’animaux de compagnie, est la principale cause de sa disparition. Espèce menacée d’extinction, elle est protégée par plusieurs conventions, mais celles-ci ne suffiront pas hélas à endiguer leur diminution, accentuée par de nouvelles maladies comme Ebola.

Pour aller plus loin…

Un article de la Tomate bleue, rédigé à partir de sources suivantes :

Blog-Le monde ; TV5monde ; Radio Canada ; Pour la science ; Science presse ; Jane Goodall 

Retour en haut