Ressources

Juniors

Jeux, manips et actu... pour les 9-14 ans

L'actu des juniors

Robots : le futur à nos portes

Tous publics,Jeunes (13-25 ans),Enfants (2-12 ans)Environnement - développement durable - énergies,Médecine - santé,Sciences et société,Technologies de l'information et de la communication

Juin 2014

Tous publics,Jeunes (13-25 ans),Enfants (2-12 ans)Innovation - recherche - industrie,Sciences et société,Technologies de l'information et de la communication

À la différence des humains, ils ne vieillissent pas, restent toujours jeunes, beaux, résistants, en bonne santé et vont même devenir de plus en plus intelligents ! Les robots humanoïdes ne sont plus de la science-fiction !

Le Japon est aujourd’hui à la pointe de la robotique avec des créations qui dépassent presque les récits de science-fiction. Le pays, dont la population décline - le nombre de décès étant plus fort que celui des naissances - doit trouver des solutions pour faire face aux problèmes de vieillissement. La création de robots capables de remplacer des tâches humaines semble être une solution, d’autant plus qu’au pays du soleil levant, ils sont perçus comme des êtres sympathiques, des partenaires, voire des compagnons.

Ouvriers du futur

De plus en plus d' usines japonaises s'équipent de robots humanoïdes pour effectuer des tâches d’assemblage sur des chaînes de montage. Par exemple, les robots ouvriers que tu vois sur la photo se nomment NextAge, mesurent  1 m 74, pèsent 49 kg, possèdent plusieurs capteurs de vision sur la tête et les bras, se déplacent sur roulettes et sont munis de bras flexibles pouvant supporter des charges de 1,5 kg.

Comparés aux anciens robots déjà utilisés dans les usines, ces robots humanoïdes ont l’avantage de réaliser des tâches plus diverses, d’être plus précis dans leur travail et de pouvoir travailler en équipe. Et bien sûr, tout comme les premières générations de robots, ils peuvent  travailler le jour, la nuit, le week-end, sans jamais prendre ni pause ni congé !

Des robots dans les hôpitaux

Toujours pour pallier au manque de personnels dans les hôpitaux, les robots HOSPI sont testés dans un hôpital d’Osaka. Ces robots de 120 kg mesurent 1 mètre 30, ont un écran pour visage et un corps très massif qui permet de ranger les médicaments. Montés sur roulettes, ils se déplacent facilement dans les couloirs et les chambres de l’hôpital et sont surtout utilisés pour apporter les médicaments aux infirmières, aux heures précises où les malades doivent les prendre.

Des créatures si proches de nous      

Encore plus incroyable, le professeur roboticien Hiroshi Ishiguro créée des robots humanoïdes qui ressemblent aux humains de manière troublante. Les femmes robots qu’il a mises au point sont particulièrement frappantes, tant elles paraissent plus vrai que nature par leur physique et leurs réactions. Elles sont vouées à devenir hôtesse d’accueil ou présentatrice télé.

Ce professeur a même créé son robot jumeau qu’il compte un jour envoyer à sa place dans des réunions. Son idée est de téléguider de chez soi les actions d’un robot qui nous ressemble, sans avoir à se déplacer !

Robots de la vie quotidienne

Dans les prochaines années, les robots vont envahir notre vie quotidienne : on trouve déjà des robots  aspirateurs capables de nettoyer des surfaces en évitant les obstacles ; des robots laveurs de vitres ou de sols, des robots qui purifient l’air et aspirent pollutions et mauvaises odeurs.

Ils vont aussi devenir des compagnons pour animer la vie des personnes âgées et des enfants ! Les plus petits vont pouvoir jouer et communiquer avec des ours en peluche intelligents, qui une fois connectés à un smartphone, pourront lire des histoires, incarner des personnages en modifiant leurs voix, ou engager une vraie conversation. Quant à vous, les  plus grands qui lisez cet article, vous pouvez déjà fabriquer vous-mêmes vos propres robots avec les Lego Mindsorms et vous initier à la robotique et à la programmation.

Du robot mécanique au robot intelligent

Les premiers robots industriels datent de 1961. Ils ont été conçus pour supporter des tâches répétitives sur les chaînes de montage des usines. Ensuite, d’autres robots ont été créés pour les besoins de l’astronautique, de la médecine, de l’armée et depuis quelques années, pour un usage à domicile. Ils peuvent ainsi exécuter une ou plusieurs tâches comme, passer l’aspirateur, servir ou  jouer au foot, mais ne sont pas capables de faire une chose pour laquelle ils n’ont pas été programmés. C’est pourquoi la recherche s’intéresse de plus en plus aux techniques d’intelligence artificielle qui pourraient leur donner la faculté d’apprendre et d’améliorer leurs comportements.

Icub, le robot qui apprend comme un enfant     

À Paris, des chercheurs de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique ont créé le robot Icub, en s’inspirant des aptitudes d’apprentissage chez l’enfant. Celui-ci est capable d’apprendre comme un petit enfant humain : il a des professeurs qui enrichissent ses facultés d’apprentissage par lui-même et lui apprennent  à suivre un objet du regard, à l’attraper, à le toucher, etc.

Il ne s’agit pas de le programmer pour qu'il réalise une action, mais de le programmer pour qu’il soit en mesure de trouver la solution par lui-même. Le robot ne répond plus seulement à une action pré-programmée, mais détient le pouvoir de s’adapter et  de faire face à des situations nouvelles, en mémorisant ses actions et en apprenant de ses erreurs. Et c’est là que réside toute son intelligence !

Et toi dans tout ça ?

Que penses-tu d’une société où des hôtesses d’accueil, des présentateurs télé, des vendeurs, des personnes chargées de s’occuper des enfants et des personnes âgées seraient des robots ?

Peux-tu imaginer un monde où des robots humanoïdes seraient si proches des humains par leur ressemblance physique, leur intelligence,  leurs émotions, que la frontière entre humains et machines deviendrait difficile à percevoir ?

 
Pour aller plus loin...

Un article du Radis vert, rédigé à partir des sources suivantes :

humanoïdes.fr ; semageek.com ; lemonde.fr ; ina ; wikipédia ; universcience.tv ; lefigaro.fr

Les images proviennent de Fotolia et des sites internet ou des vidéos mentionnés ci-dessus.

Retour en haut