Ressources

Juniors

Jeux, manips et actu... pour les 9-14 ans

L'actu des juniors

Typhons, ouragans et cyclones

Mai 2014

Le typhon Haiyan, appelé Yolanda en français, a déferlé le 8 novembre 2013 sur l’archipel des Philippines avec une force rarement rencontrée jusqu’alors. De catégorie 5 (la plus élevée sur l’échelle de Saffir-Simpson), il est considéré comme l’un des plus violents de l’histoire.

Long d’environ 110 km, avec des vents atteignant la vitesse de 315 km/h, il a dévasté le pays, laissant des milliers de morts, des millions de personnes sans abri et des dégâts considérables. Un bilan très lourd pour ce pays déjà pauvre !

photo prise par l'astronaute Karen L Nyberg et fournie par la NASA montrant le typhon haiyan depuis la station spatiale internationale
Typhon, ouragan et cyclone : quelle différence ?

Ces trois mots désignent en fait le même phénomène météorologique, à savoir les plus violentes tempêtes tropicales. Leur emploi varie selon les régions du monde : en Asie, on parle de typhon ;   aux Caraïbes, on parle d’ouragan, et le mot cyclone s’emploie pour parler d’une tempête tropicale, en général.

Comment se forme un cyclone ?

Le cyclone est un phénomène des mers chaudes,  il faut plusieurs conditions pour qu’il se forme :

  • Tout d’abord, un amas de nuages doit se former en zone tropicale et survoler un océan
  • La température de l’eau de mer doit être supérieure à 26°centigrades, et cela sur au moins 50 mètres de profondeur
  • Il faut aussi que les vents soient de la même intensité entre la surface de l’eau et les sommets nuageux
  • Enfin, la trajectoire du cyclone ne doit pas être trop proche de l’Équateur
© Libération
Quels sont les effets d’un cyclone ?

En pleine mer, les cyclones tropicaux causent de grosses vagues, des vents très violents et des pluies diluviennes. Ils constituent alors un réel danger pour les passagers des bateaux. Mais leurs effets sont surtout destructeurs lorsqu’ils arrivent sur les côtes, souvent très peuplées.

Ils frappent alors de façon meurtrière, causant de nombreux morts et blessés, provoquant la destruction de bâtiments, de ponts, d’infrastructures, de transports… Et lorsque les infrastructures sont touchées, que l’arrivée d’eau potable n’est plus assurée, que les hôpitaux sont détruits, que l’acheminement des vivres est bloqué, le risque de famine et d’épidémies s’accroit et augmente le nombre de morts.

Est-il vrai que les cyclones sont de plus en plus violents ?

Certains chercheurs affirment que les cyclones sont plus violents qu’autrefois. D’après leurs travaux, cela serait dû à une augmentation de la température des océans, causée par le réchauffement climatique observé depuis le 20e siècle. Le réchauffement du climat est lui-même dû à l’effet de serre qui emprisonne dans l’atmosphère le CO2 et d’autres gaz émis par les activités humaines (agriculture, transports, chauffage, industrie…).

Peut-on prévoir les cyclones ?

Les cyclones (comme les tempêtes et les orages très violents) sont difficiles à prévoir car ils se forment très vite, de manière très locale et que leur trajectoire est difficile à calculer. Néanmoins, le développement des satellites d’observation et des calculateurs facilitent leur détection et permettent d’envoyer des messages de prévention aux populations concernées pour qu’elles se mettent à l’abri du danger.

Est-il vrai que les cyclones sont bénéfiques ?

Aussi surprenant que cela paraisse, les scientifiques ont découvert que les cyclones ont un rôle bénéfique dans le climat de la Terre ! En effet, l’humidité et la chaleur qu’ils libèrent sur leur passage, remontent au Nord et réchauffent des régions qui seraient beaucoup plus froides sans leur présence. Malheureusement, cette chaleur dont bénéficient les pays riches a un prix bien élevé pour les habitants déjà pauvres des pays tropicaux, qui de par leur situation géographique subissent régulièrement des catastrophes naturelles.

Pour aller plus loin...

Un article de la Tomate bleue, rédigé à partir des sources suivantes :

liberation.fr ; lefigaro.fr ; wikipédia ; notreplanete.info ; meteolafleche ; cndp

 

Retour en haut