Ressources

Juniors

Jeux, manips et actu... pour les 9-14 ans

L'actu des juniors

Un petit os qui en dit long sur nos origines

Avril 2015

On datait jusqu’à présent les origines du genre Homo à 2,4 millions d’années, mais la découverte d’une mâchoire fossilisée au Nord-Est de l’Éthiopie repousse l’apparition de nos lointains ancêtres de 400 000 ans.

Mâchoire fossilisée découverte au Nord-Est de l’Éthiopie en 2013 © Brian Villmoare/PA

Cette mâchoire trouvée en 2013, près du site où fut découvert le squelette de la célèbre australopithèque Lucy en 1974, remonterait donc à 2,8 millions d’années et serait le plus ancien fossile du genre humain. Comme cette date correspond approximativement à celle de l’extinction de l’Australopithecus afarensi, on peut s’interroger sur un lien éventuel entre ces deux familles d’hominidés.

C’est quoi le genre Homo ?


En latin, « homo » signifie être humain. Le genre Homo est donc apparenté au genre humain et fait référence au genre biologique de toutes les espèces d’homme. Car s’il ne reste plus aujourd’hui qu’une seule espèce d’humain qui est la nôtre (l’Homo sapiens, apparu il y a environ 200 000 ans), d’autres espèces d’humains ont existé et vécu sur Terre avant de s’éteindre définitivement.
Comme nous ignorons encore beaucoup de choses sur ce lointain passé, le nombre d’espèces d’Homo n’est pas arrêté et  s’affine au fil des découvertes qui remettent parfois en question des hypothèses ou des idées plus anciennes. Bien que le nombre d’espèces d’Homo soit toujours en débat, une douzaine aurait existé. Les plus connues – grâce aux nombreux fossiles découverts – sont par ordre d’ancienneté :

  • Homo habilis, localisé en Afrique entre 2,5 et 1,5 millions d’années ;
  • Homo ergaster, présent en Afrique du Sud et de l’Est entre 2 et 1 million d’années ;
  • Homo erectus, retrouvé en Afrique, en Asie et en Europe entre 1,9 million et 500 000 ans ;
  • Homo heidelbergensis, localisé en Europe, en Chine, en Afrique entre 700 000 et 300 000  ans ;
  • Homo neanderthalensis, retrouvé en Europe et dans l’Ouest de l’Asie entre 120 000 et 30 000 ans
  • Homo sapiens, notre espèce encore bien vivante qui s’est répandue sur toute la surface du globe depuis environ 200 000 ans ;
  • Homo floresiensis, une espèce découverte en 2003 sur l’île de Flores en Indonésie et qui aurait vécu entre 100 000 et 12 000 ans.
Lignée du genre Homo
À quoi reconnaît-on le genre Homo ?

Trois critères fondamentaux sont caractéristiques du genre Homo :

  • Homo est bipède. Il se déplace sur ses deux pattes  postérieures grâce à un squelette adapté : la forme du bassin, la position des fémurs, la forme des pieds,  les courbures  de la colonne vertébrale, l’articulation entre la colonne vertébrale et le crâne, les membres antérieurs plus courts concourent à la station verticale.
  • Homo possède un crâne volumineux, supérieur aux australopithèques. Cette capacité crânienne fournit des indications sur la taille du cerveau qui a augmenté au fil du temps. De plus, la forme du crâne a évolué pour s’arrondir et s’aplatir au niveau de la face.
  • Homo vit en société, communique avec ses semblables et est doué de nombreuses aptitudes : il utilise des outils, il organise des funérailles pour ses morts, il apprécie la beauté, les arts de la peinture et de la sculpture.
Dans la super-famille des Hominoïdes, Homo est un grand singe

La classification phylogénétique, qui cherche à établir les liens de parenté entre les espèces et à comprendre leur évolution au cours du temps, place le genre Homo dans la super-famille des Hominoïdes, également appelés grands singes. Cette super-famille regroupe ainsi les 8 genres suivants :

  • Homo qui comprend les différentes espèces d’humains et d’australopithèques
  • Pan qui comprend aujourd’hui les chimpanzés et les bonobos ;
  • Gorilla qui comprend les gorilles
  • Pongo qui comprend les orangs-outans
  • Plus quatre autres genres comprenant diverses espèces de gibbons et l’espèce Siamang.

Cette super-famille d’hominoïdes fait partie de l’ordre des primates qui regroupe tous les singes, y compris les lémuriens. Les primates se rangent quant à eux dans la classe des mammifères, qui font partie des vertébrés, qui eux-mêmes font partie des chordés, qui font partie du règne animal, etc.
N’oublie pas que si aujourd’hui nous sommes les seuls représentants du genre humain, cette lignée humaine est le résultat d’une longue évolution qui a emprunté plusieurs voies où toutes n’ont pas abouti et que notre espèce - Homo sapiens qui partage 99% de son génome avec le chimpanzé - est bien un cousin du singe.

Pour aller plus loin…

Un article du Radis vert, rédigé à partir des sources suivantes :

Mediapart ; Huffingtonpost ; HCH24 ; Wikipédia ; Hominidés.com

Retour en haut