SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Petit outil d'analyse et de diagnostic utilisé par les chercheurs dans le domaine de la génétique et de la pharmacie.

En savoir plus

Processus qui a mené à l'apparition et la transformation des espèces vivantes sur Terre

En savoir plus

Des premières conclusions de l'étude DHEÂge en avril 2000 à l'avis rendu par l'AFSSAPS* en juillet 2001, la DHEA a été soumise à des éclairages médiatiques très contrastés et qualifiée tour à tour de pilule miracle et de mirage dangereux. D'un extrême à l'autre, le grand public a bien du mal à s'y repérer : est-il aujourd'hui conseillé ou non de prendre de la DHEA ?

En savoir plus

La maladie de Crohn est l'une des deux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), l'autre étant la rectocolite hémorragique Si les causes de ces maladies demeurent encore mystérieuses, un espoir se profile avec la découverte d'un gène de prédisposition pour la maladie de Crohn.

En savoir plus

Long prolongement fibreux par lequel les neurones envoient leurs informations sous forme d'influx nerveux jusqu'à leurs terminaisons synaptiques. L'axone peut être nu ou entouré d'une enveloppe graisseuse, appelée myéline, qui sert d'isolant électrique.

En savoir plus

Un des grands espoirs provoqués par les avancées de la génétique et le séquençage du génome humain est de voir naître de nouveaux médicaments. Ceux-ci ne seront plus issus des recherches traditionnelles sur les molécules mais proviendront directement de ces nouvelles connaissances. Nous vivons les premiers temps d'une réelle révolution dans les techniques de travail à laquelle les grands laboratoires pharmaceutiques doivent s'adapter rapidement. Mais quel en sera l'avenir ?

En savoir plus

Quasiment inconnu du grand public avant l'automne 2000, le prion a été propulsé sous les feux de l'actualité par la crise de la “vache folle”. Particule mortelle, et/ou nouveau concept qui pourrait révolutionner notre vision de la biologie, que sait-on exactement de cette protéine ?

En savoir plus

Les fièvres hémorragiques, le moindre risque ?

<figure>

<figcaption> Le virus de la fièvre Ebola © Institut Pasteur</figcaption></figure>

Les risques de contagion sont particulièrement liés au manque d'hygiène et à l'utilisation multiple du matériel de soin (seringues). Ces virus ne se transmettent pas par aérosol.
La possibilité d'une utilisation de ces virus comme armes de guerre est peu probable. Ces virus ne survivent que peu de temps à température ambiante et la contagion est faible dès que les mesures d'hygiène sont respectées.

Le terme “fièvres hémorragiques” désigne un ensemble de maladies transmises par des familles de virus de dangerosité différente. Certains se transmettent par les moustiques, d'autres par les tiques, les déjections de rongeurs. Le virus qui a donné son nom à la fièvre d'Ebola est encore d'origine inconnue.

En savoir plus
Expo-dossiers

À l’occasion de la mission de l’astronaute Thomas Pesquet, le point sur les apports réels des recherches menées à bord de la Station spatiale internationale.

Résistance aux antibiotiques, un fléau négligé

Darknet, la face cachée du web

Pomme de terre, la reine des Andes

Retour en haut