SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités

Il n'existe toujours pas de moyens pour guérir la mucoviscidose. Les traitements mis au point pour ralentir l'évolution de la maladie et en réduire les symptômes s'améliorent constamment. Il reste néanmoins des cas particulièrement lourds qui connaissent un déclin rapide et inéluctable. Et même si on entend dire que la guérison est pour bientôt, ce bientôt semble bien lointain.

En savoir plus

Introduire un ou des gènes dans le noyau de la cellule afin de guérir une maladie, tel est le principe de la thérapie génique. Cette technique permet de s’attaquer directement aux causes de certaines maladies plutôt que d’en traiter les symptômes. Si le concept est simple, les difficultés de mise au point freinent considérablement sa mise en pratique.

En savoir plus

Avec 95 millions d'euros, le Téléthon 2003 a à nouveau battu son propre record de dons. Les sommes collectées sont destinées à financer la recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires. Celles-ci, souvent très graves, n'affectent qu'un nombre restreint de personnes et les laboratoires pharmaceutiques ont peu d'intérêt à investir des sommes importantes dans ce domaine.

En savoir plus

Cellule non reproductrice de l'organisme. Opposée à cellule germinale ou gamète (ovule ou spermatozoïde).

En savoir plus

La spationaute française Claudie Haigneré, ingénieur de bord de la mission Andromède, a touché terre le 31 octobre 2001 à 4h59 TU après dix jours dans l'espace dont huit passés à bord de l'ISS.

En savoir plus

Lundi 26 novembre 2001 : plusieurs quotidiens de la presse écrite consacrent leur première page au clonage humain. L'actualité du jour est relative aux récents travaux d'une société américaine de biotechnologie. Y a-t-il là une réelle nouveauté au plan scientifique?

En savoir plus

Actuellement, environ 2 milliards d’êtres humains, soit un tiers de la population, sont infectés par le bacille tuberculeux et plus de deux millions en meurent chaque année. Ce qui pourrait faire oublier que cette maladie infectieuse est guérissable. La coalition “Halte à la tuberculose“, dont font partie l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale, a lancé un nouveau dispositif mondial et appelle les gouvernements à augmenter leur participation.

En savoir plus

Le cerveau est composé de deux types de cellules : les neurones, qui véhiculent l'information, et les cellules gliales, qui jouent un rôle de soutien et de nutrition.
Les neurones communiquent entre eux et avec les organes du reste du corps, en transmettant un signal électrique appelé influx nerveux*.
Il existe de nombreux types de neurones. Certains sont, par exemple, en forme de ''fuseaux'', d'autres, en forme de ''pelotes'' ou ''d'étoiles''. Certains assurent des liaisons à courte distance, d'autres à longue distance (ils peuvent atteindre un mètre chez l'homme). Mais les neurones sont tous composés de trois parties fondamentales : le corps cellulaire*, les dendrites*, petits prolongements autour du corps cellulaire qui reçoivent l'influx nerveux* et l'axone*, prolongement principal de longueur variable par lequel est émis l'influx nerveux.

En savoir plus

Zone de contact entre un neurone* et sa cible (autre neurone, fibre musculaire, cellule glandulaire). Dans le système nerveux central, les synapses s'établissent principalement entre :
- une terminaison axonale d'un neurone et une dendrite* d'un autre neurone ;
- ou bien entre une terminaison axonale et le corps cellulaire* d'un autre neurone.
C'est à ce niveau que s'effectue la transmission de l'influx nerveux*, soit directement (synapse électrique), soit par l'intermédiaire d'un neurotransmetteur* (synapse chimique).

En savoir plus

<figure>

<figcaption> Un neurone... Un neurone © CSI / Science actualités </figcaption></figure>

Prolongement ramifié en forme de branche d'arbre qui part du corps cellulaire* du neurone*. Il reçoit des informations d'autres cellules nerveuses permettant ainsi la communication entre les neurones. L'ensemble des dendrites constitue le pôle récepteur du neurone.

En savoir plus
Retour en haut