SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Archéologie & Paléontologie

Des fossiles de plumes de manchot découverts au Pérou pourraient permettre de mieux comprendre le développement de l'animal.

En savoir plus

Grâce au carbone 14, une équipe internationale a pu établir pour la toute première fois une chronologie précise des dynasties de l'Égypte ancienne. Un travail qui ne remet pas en cause les connaissances établies mais qui impose néanmoins quelques révisions historiques.

En savoir plus

Une phalange de petit doigt, retrouvée dans une grotte au sud de la Sibérie, pourrait avoir appartenu à une espèce humaine encore non identifiée. C'est en tout cas ce que porte à croire l'analyse de son ADN.

En savoir plus

Entre l'analyse du génome d'un inuit de 4 000 ans, de Toutankhamon, ou d'oiseaux aujourd'hui disparus, il ne se passe plus une semaine sans qu'une annonce soit faite sur l'ADN ancien. Pourquoi un tel engouement et que peut-on réellement espérer de ces recherches ? Pour évoquer ces travaux, la rédaction de Science Actualités a rencontré, en mars 2010, Catherine Hannï, qui a notamment étudié le patrimoine génétique de Neandertal.

En savoir plus

Après avoir analysé l'ADN du pharaon le plus célèbre du monde, des chercheurs égyptiens viennent de revoir son arbre généalogique. Des résultats à prendre néanmoins avec prudence.

En savoir plus

À partir d'un ADN de cheveu, une équipe internationale est parvenue à reconstituer le phénotype d'Inuk, un homme qui vivait au Groenland il y a 4 000 ans.

En savoir plus

Une équipe de paléontologues chinois et britanniques a reconstitué, pour la première fois, la couleur de plumes primitives chez une espèce de dinosaure. Une découverte qui permet de mieux comprendre la fonction du plumage au cours de l'évolution.

En savoir plus

Après une période d'assèchement extrême qui dura 300 000 ans, un fleuve d'eau salée au débit 1000 fois supérieur à celui de l'Amazone aurait rempli la mer Méditerranée en moins de deux ans. C'était il y a 5,3 millions d'années.

En savoir plus

En élevant le fossile éthiopien Ardipithecus ramidus au rang de plus grande avancée scientifique de l'année 2009, la revue Science consacre cet hominidé éthiopien vieux de 4,4 millions d'années. Au-delà du coup médiatique, le titre est mérité tant « Ardi » apporte d'informations sur nos lointaines origines.

En savoir plus

Quelques dents découvertes en Charente-Maritime révèlent que l'Europe pourrait avoir joué un rôle dans l'évolution du marsupial.

En savoir plus
Retour en haut