SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Archéologie & Paléontologie

Datés de 130,7 millions d’années (Crétacé inférieur), deux fossiles d’Archaeornithura meemannae, une sorte d’échassiers, ont été découverts dans le nord-est de la Chine, dans un gisement de la province de Hebei. Bien conservés, leurs plumages sont quasiment complets. Cette nouvelle espèce fait reculer de 5 à 6 millions d’années la branche évolutive qui a donné naissance à tous les oiseaux vivant aujourd’hui.

En savoir plus

La fameuse flûte néandertalienne de Divje Babe vient d'être à nouveau étudiée. Déception : les résultats montrent qu’il s’agit d’un banal os de jeune ours rongé par une hyène.

En savoir plus

Le tombeau d'un prince celte a été mis au jour sur le site de construction du futur centre commercial de Lavau, dans l'Aube. Des pièces exceptionnelles sont examinées depuis l'automne par les chercheurs qui espèrent en découvrir davantage sur l'histoire de ce lieu.

En savoir plus

Une mandibule d’hominidé datée de 2,8 millions d’années a été trouvée sur le site de Ledi-Geraru, en Éthiopie. Elle pourrait constituer la plus ancienne trace du genre Homo, repoussant ainsi son origine de 400 000 ans.

En savoir plus

Des fossiles vieux de 28 millions d’années montrent que l’hippopotame est l’un des premiers mammifères à avoir conquis le continent africain, bien avant les lions, les buffles ou les girafes.

En savoir plus

Les mammifères connaissaient déjà, sous le règne des dinosaures, une importante diversification. C’est ce que montre l’analyse de deux fossiles de docodontes mis au jour en Chine.

En savoir plus

Une équipe internationale a mis au jour dans le gisement fossilifère de Santa Rosa, au Pérou, une nouvelle espèce de petit singe fossile. Il serait le plus ancien découvert à ce jour en Amérique du Sud. Sa ressemblance avec un singe africain laisse supposer qu’ils pourraient avoir des origines communes. Reste à savoir au terme de quelle histoire...

En savoir plus

Depuis 1754, les papyrus carbonisés retrouvés à Herculanum protègent jalousement leurs secrets, car il est impossible de les dérouler sans les endommager. Mais une équipe internationale d’historiens, de physiciens et de mathématiciens a trouvé une solution pour les déchiffrer grâce à une nouvelle technique d’imagerie.

En savoir plus

Réalisée par une équipe de chercheurs franco-hollandais, une étude de coquillages provenant de la collection Eugène Dubois, découvreur d’Homo erectus à Java en 1891, apporte un éclairage nouveau sur le mode de vie de l’hominidé. Il utilisait les moules d’eau douce comme outils, mais pouvait aussi les graver.

En savoir plus

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la peur des vampires était à son apogée en Europe de l’Est. Les étrangers n’étaient pas les seuls à en faire les frais : six squelettes polonais sont là pour le prouver !

En savoir plus
Retour en haut