SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Biologie & Santé

Les femmes enceintes consomment encore trop d’alcool, estiment des chercheurs sur la base d'études menées auprès de près de 18 000 femmes au Royaume-Uni, en Irlande, en Australie et en Nouvelle-Zélande. En Irlande, notamment, la proportion de femmes buvant durant leur grossesse atteint 80 %. Ce comportement dangereux, même à faibles doses, se retrouve dans toutes les couches sociales. Il touche en particulier les femmes qui fument ou ayant plus de 40 ans et diminue après le premier trimestre de grossesse.

En savoir plus

Vieillir signifie bien souvent perdre la mémoire. Or une équipe internationale a montré que ce désagrément pourrait être lié à une protéine impliquée dans le système immunitaire, la β2-microglobuline. Avec l’âge, cette molécule n’est plus éliminée et s’accumule dans le sang, ce qui aurait des conséquences sur le fonctionnement du cerveau et la naissance de nouveaux neurones. Mais ses effets seraient réversibles, ce qui ouvre la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques contre les troubles de la mémoire.

En savoir plus

Fin mai, des universitaires danois publiaient un plaidoyer pour un changement de législation concernant les plantes modifiées par la méthode du « rewilding ». Ce procédé consistant à réinjecter des gènes sauvages permettrait aux plantes de pousser dans un environnement sans pesticides ni engrais chimiques, comme le recommande la charte de l’agriculture biologique.

En savoir plus

Des plans français et parisien d'amélioration de la qualité de l'air viennent d'être annoncés. Il était grand temps : les preuves de la nocivité des particules fines pour la santé humaine s'accumulent et la Commission européenne songe à saisir la Cour de Justice contre la France pour non-respect des valeurs limites de pollution aux particules.

En savoir plus

Pour la première fois, des chercheurs travaillant sur le système immunitaire ont mis en évidence l’existence, derrière les sinus, de vaisseaux lymphatiques reliés au cerveau. Cette découverte remet en question l’approche de plusieurs pathologies neurodégénératives.

En savoir plus

Les traitements contre les addictions montrent leur efficacité à très court terme. Mais, selon différentes études cliniques, une grande majorité des patients rechutent dans les mois voire les années qui suivent. La neurobiologiste Florence Noble décrit les mécanismes à l'oeuvre dans le cerveau et les recherches menées dans le laboratoire neuroplasticité & thérapies des addictions (CNRS/Inserm/Paris-Descartes) depuis près de 25 ans.

En savoir plus

À l’instar des dauphins ou des chauves-souris, certaines personnes aveugles sont capables de distinguer des objets distants en émettant des claquements de langue ou de doigts. Selon de nouveaux travaux, l’écholocalisation chez les aveugles se substitue complètement à la vue en mobilisant les aires cérébrales habituellement dédiées à la vision.

En savoir plus

Forte de 1,1 million de signatures recueillies dans au moins sept pays de l’Union européenne, l'Initiative citoyenne européenne (ICE) « Stop vivisection » réclamait l’abrogation d’une directive de 2010 sur l’expérimentation animale. Le 3 juin 2015, la Commission européenne a opposé un refus à cette demande, estimant que les modèles animaux avaient apporté de nombreux progrès médicaux. Dans son communiqué, la Commission exprime néanmoins le souhait que l’expérimentation animale soit progressivement supprimée en Europe. En attendant, une étude doit être lancée d’ici la fin 2016 afin de renforcer la directive de 2010 visant à « éliminer ou réduire au minimum toute douleur, souffrance ou angoisse ou tout dommage durable susceptible d’être infligé aux animaux ».

En savoir plus

Vecteur biologique de la dengue et du chikungunya, le moustique tigre est sous surveillance rapprochée depuis 2006 grâce à un plan « anti-dissémination » réactivé chaque année du printemps à l’automne. Depuis deux ans, l’alerte se renforce car le nombre de cas d’infections progresse dans 20 départements du sud de la France.

En savoir plus

Un peu oublié depuis sa découverte en 2012, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient MERS-CoV fait à nouveau parler de lui. Quatre-vingt-sept personnes atteintes du coronavirus ont été détectées en Corée du Sud. Transmis par les animaux et particulièrement par le chameau, il circulait jusqu’alors essentiellement dans la péninsule arabique. Mais c’est surtout le décès de six personnes et la découverte de cas de transmissions secondaires qui inquiètent au plus haut point les pouvoirs publics coréens. Dans le monde, 1 154 cas d’infection par ce coronavirus, cousin du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), ont été rapportés, dont au moins 434 mortels. Encore mal connu, il n’existe aucun traitement spécifique ou vaccin pour le soigner.

En savoir plus
Retour en haut