SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Biologie & Santé

70% des femmes enceintes qui arrêtent de fumer « rechutent » durant la première année suivant la naissance et fument alors, en général, plus qu’avant la grossesse. Or allaiter durant au moins 90 jours fait diminuer la consommation de tabac dans les mois qui suivent la naissance. C'est ce qu'ont constaté des chercheurs qui ont suivi 168 femmes enceintes jusqu’à neuf mois après l’accouchement pour identifier des facteurs prédictifs de variation du tabagisme. Encourager les femmes à allaiter durant au moins trois mois a donc des effets positifs à long terme sur la consommation de tabac.

En savoir plus

Le baclofène, une solution efficace pour arrêter de boire ? Après un premier suivi encourageant conduit sous l’égide de l’ANSM, c’est la question à laquelle s’efforcent de répondre deux essais cliniques français dont les résultats sont prévus pour cet été. En vue, si les espoirs se confirment, une autorisation de mise sur le marché dès 2016.

En savoir plus

Améliorer les qualités nutritionnelles du chocolat en modifiant son mode de production, tel est l’objectif que se sont fixé des chercheurs. Leur secret : préserver la haute teneur en polyphénols.

En savoir plus

Plus d’un an après le début de l’épidémie, une étape décisive vient d’être franchie dans la lutte contre Ebola. Un vaccin contre le virus est testé depuis le 23 mars, dans un village de Basse-Guinée fortement touché par la maladie. Il s’agit de la première vague d’essais cliniques lancés par le gouvernement guinéen et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ces campagnes de vaccination avec le vaccin VSV-EBOV développé par l’Agence de santé publique du Canada s’appuient sur une stratégie dite « en ceinture ». Elle consiste à vacciner en priorité les proches des malades récemment infectés pour créer une sorte de « ceinture d’immunité » autour d’eux et limiter la propagation du virus. L’équipe médicale spécialement formée, pense pouvoir vacciner au total près de 10 000 volontaires dans 190 « ceintures » sur une période de 6 à 8 semaines. Ils seront suivis pendant trois mois. Les premiers résultats devraient être disponibles en juillet 2015.

En savoir plus

Fumer le narguilé équivaut à fumer 20 à 30 cigarettes. En effet, si la fumée de narguilé est moins concentrée que celle de la cigarette, la quantité inhalée à chaque bouffée est largement supérieure. Plusieurs études mettent également en évidence les forts taux de monoxyde de carbone, de nicotine ou encore de métaux lourds (uranium, plomb, chlore, nickel) présents dans la fumée de narguilé. Cette pipe à eau traditionnelle est très appréciée aujourd’hui en Europe, surtout chez les jeunes, car ce mode de consommation de tabac, au goût moins amer, apparaît plus convivial. 

En savoir plus

Des chercheurs américains ont suivi par IRM l’activité cérébrale de sujets confrontés à des images auxquelles étaient associées des mots, parfois identiques pour plusieurs images. Résultat : lorsqu'on leur demande de se rappeler la première image associée à un mot, ils parviennent à le faire. En revanche, ils oublient très rapidement les autres images associées au même mot. L’oubli n’est donc pas un phénomène purement passif, puisque le fait de se remémorer un souvenir fait intervenir un processus cérébral actif d'oubli des souvenirs pouvant interférer en raison de fortes similarités spatiales ou temporelles. C’est dans le cortex préfrontal, région du cerveau identifiée par imagerie, que s'effectue l’inhibition de la réminiscence des souvenirs interférents.

En savoir plus

Une flambée de rougeole pourrait bientôt prendre le relais de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. C’est ce que montre une étude de santé publique américaine. Plus d’un million d’enfants pourraient être exposés à cette maladie infantile aussi contagieuse que dangereuse au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée.

En savoir plus

Depuis novembre, la grippe saisonnière a touché 2,7 millions de personnes en France. Après la mutation du principal virus incriminé, les vaccins actuels semblent peu efficaces. Pourtant, les autorités de santé publique continuent de recommander la vaccination pour les personnes à risque.

En savoir plus

Ayant déjà causé la mort de plus de 9000 personnes en Afrique de l’Ouest, l’épidémie d’Ebola se poursuit. Mais il existe aujourd’hui un espoir pour les malades : le favipiravir, un traitement en cours d’évaluation.

En savoir plus

Grâce à une technique d’observation au laser à rayon X mise au point aux États-Unis, observer des cellules vivantes à très haute résolution n’est plus un fantasme de biologiste.

En savoir plus
Retour en haut