SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Nature & Environnement

La vision des papillons de nuit serait adaptée aux mouvements des fleurs causés par le vent. C'est ce que conclut une équipe américaine qui a étudié en laboratoire le comportement du Sphinx du tabac dans des conditions de luminosité variables.

En savoir plus

Vecteur biologique de la dengue et du chikungunya, le moustique tigre est sous surveillance rapprochée depuis 2006 grâce à un plan « anti-dissémination » réactivé chaque année du printemps à l’automne. Depuis deux ans, l’alerte se renforce car le nombre de cas d’infections progresse dans 20 départements du sud de la France.

En savoir plus

L'exposition universelle de Milan est l'occasion de présenter des projets innovants comme ce radeau permettant de développer à peu de frais une agriculture propre dans des pays où l'eau douce est rare.

En savoir plus

Alors que le bilan du séisme du 25 avril au Népal dépasse 8000 morts, une réplique d'une magnitude de 7,4 sur l'échelle de Richter s'est produite mardi 12 mai au matin.

En savoir plus

À la demande des conchyliculteurs bretons dont les élevages de moules et d’huîtres sont décimés par des bancs de daurades, l’Ifremer teste depuis 2013 un prototype de répulsif acoustique.

En savoir plus

En modifiant les courants océaniques, les grandes éruptions volcaniques tropicales peuvent influencer le climat durant des dizaines d’années. C'est ce qu'a montré une équipe de climatologues français.

En savoir plus

Tirant les conclusions d'une enquête menée par 17 experts de 11 pays, l’Agence de recherche contre le cancer (IARC) de l’Organisation mondiale de la santé a classé cinq pesticides comme « cancérogènes probables ou possibles » pour l’Homme. Parmi eux : l’herbicide glyphosate, présent dans le Roundup de Monsanto, et les insecticides malathion et diazinon, pour lesquels un lien est établi entre exposition et cancer, même si les preuves restent limitées chez l’Homme. Concernant les deux autres produits, les insecticides tétrachlorvinphos (déjà prohibé dans l’Union européenne) et parathion (interdit dans de nombreux pays), les preuves de toxicité sont convaincantes chez les animaux, mais il en existe peu ou pas chez l’Homme. L’évaluation des risques a été faite à partir d’études sur les expositions agricoles menées aux États-Unis, au Canada et en Suède ainsi que sur des animaux de laboratoire. Cette nouvelle classification n’est cependant pas contraignante, les États restant libres de légiférer ou non sur la question....

En savoir plus

La forêt amazonienne, un des poumons de la Planète, perd peu à peu sa capacité à absorber le carbone atmosphérique, principal gaz à effet de serre. C’est le constat alarmant d’une étude à grande échelle réalisée durant 30 ans dans tout le bassin amazonien. En cause, une surmortalité des arbres.

En savoir plus

C’est une petite victoire pour les apiculteurs. La mortalité massive d'abeilles constatée depuis plusieurs années a fait l'objet d'un débat jeudi 19 mars à l’Assemblée nationale. Décision : les députés ont voté l’interdiction, à compter de janvier 2016, de tous les produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes, réputés toxiques pour les abeilles. Ce vote va plus loin encore que la décision de la Commission européenne, en décembre 2013, qui avait restreint l’usage de trois substances de cette famille d’insecticides.

En savoir plus

Le gecko est un reptile étonnant. En plus de grimper au mur et marcher au plafond, il sait se protéger de l’eau. Sa peau écailleuse est recouverte d’un tapis très dense de fines épines microscopiques lui assurant des propriétés super-hydrophobes, le préservant de l'humidité mais aussi des microbes et des moisissures.

En savoir plus
Retour en haut