SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Apple, fossoyeur du JPEG ?

Prendre ou échanger des photos sans le bon vieux format JPEG, cela paraît impossible... Mais Apple s’apprête à lancer un format d’image alternatif, bien plus performant : le HEIF.

 

Collection d'images rassemblées dans un seul fichier HEIF© Nokia Technologies 2017

Dès l’automne prochain, un nouveau format d’image, le HEIF, sera présent par défaut sur iOS 11, le prochain système d’exploitation Apple pour mobile. Autrement dit, si vous prenez une photo sur un iPhone ou un iPad nouvelle génération, c’est dans le format HEIF qu’elle sera enregistrée.

HEIF pour High Efficiency Image File Format. Mis au point en 2015, ce nouveau format optimise le rendu et le stockage des photos et corrige ainsi le principal défaut du JPEG : la perte d’informations liée à cette méthode de compression. C’est pour corriger ce défaut, d’ailleurs, que les professionnels privilégient souvent le RAW, un format peu comprimé mais très lourd.

Deux images superposées grâce à un masque de transparence graduelle, contenues dans un seul fichier HEIF© Nokia Technologies 2017

À qualité d’image égale, le format HEIF, quant à lui, pèse deux fois moins lourd que le JPEG. Il contient, en outre, de multiples informations : l’image et ses métadonnées, comme le JPEG, mais aussi sa miniature. Mieux encore, il réunit des photos prises en rafale et une séquence filmée, dans une bien meilleure qualité que les Gif actuels. Ce n’est pas tout. Le fichier HEIF rassemble aussi une image brute avec sa version traitée, comme deux fichiers RAW et JPEG, mais dans un seul fichier. Et enfin, il peut aussi contenir des informations textuelles et audio !

Grâce aux puissants processeurs aujourd’hui disponibles, c’est en effet le codec HEVC qui est utilisé pour la compression ; venu de la vidéo, il est l’un des plus puissants au monde. 

Dans un premier temps, le gros inconvénient de l’HEIF, c’est qu’il n’est pris en charge que par les appareils fonctionnant sous iOS11, alors que le JPEG est universel, c’est-à-dire utilisable sur la plupart des applications. Mais la marque à la pomme a déjà imposé bien des standards, en condamnant d'autres à la désuétude puis l'oubli, comme le format flash, le lecteur de disquette, le lecteur de CD, bientôt le port USB… L’avenir dira s’il s’enrichit d’une nouvelle victime : le JPEG, après 30 ans de bons et loyaux services.

Retour en haut