SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Après deux échecs : La Nasa en pleine crise

L'affaire de la Station spatiale internationale (ISS) met en lumière un phénomène qui a commencé en l'an 2000, lorsque deux sondes envoyées consécutivement par la Nasa vers la planète Mars ont été des échecs : ce jour-là, la Nasa est entrée en crise, une crise de confiance, une crise d'identité...

La Nasa, qui se trouve à un carrefour dans sa riche histoire, doit aujourd'hui répondre à un certain nombre de questions capitales dont dépend son avenir :

À quoi sert la Station spatiale internationale ?

Le nouvel administrateur de la Nasa, Sean O'Keefe, a fait remarquer qu'on avait créé un laboratoire, l'ISS, sans savoir pour quoi il allait être fait et ce qu'on allait lui demander... Il propose de définir les expérimentations scientifiques qui seront menées à bord avant d'y envoyer de nouveaux outils d'études.

Quel avenir pour les vols habités ?

La Nasa n'a pas décidé si elle désirait lancer une ISS2 dans l'avenir. Ou, même, si elle allait enfin s'engager pour que soient envoyés des hommes sur Mars dans le cadre d'une mission internationale. Le secteur des vols habités est ainsi laissé sans perspective à long terme.

L'exploitation des vols de navette doit-elle être privatisée ?

La Nasa, qui se le demande, renoncerait ainsi à son monopole sur l'accès à l'espace aux Etats-Unis. Ce serait un abandon d'un haute portée symbolique...

La Nasa, agence civile, va-t-elle collaborer avec le Département de la Défense, comme le souhaitent certains ?

Là encore, ce serait une mutation majeure...

La Nasa va-t-elle réussir à se réformer ?

Pour beaucoup, elle est devenue une grosse machine inefficace. Il est par exemple très difficile de connaître les coûts réels de la Station tant les livres de compte sont mal tenus, s'est inquiétée la commission d'enquête CRS (Congressional Research Service) en mars 2002... Ce défaut d'efficacité risque de se payer cher : il est question de lancer un plan social à la Nasa.

Retour en haut