SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Reportages
Archéologie & Paléontologie

Australopithèque STW 573

Alors qu'une équipe internationale révèle aujourd'hui le squelette quasi complet d'une jeune Australopithèque de trois ans baptisée Selam nous vous proposons de revenir sur une question toujours en discussion, celle de l'origine de la bipédie.

<video controls="controls">

Votre navigateur ne supporte pas la balise VIDEO.

</video> Australopithèque STW 573 En 1998, le squelette d'un australopithèque de plus de trois millions d'années a été découvert dans une grotte d'Afrique du Sud par l'équipe du paléontologue Ron Clarke. La Française Yvette Deloison, qui travaille également aux côtés d'Yves Coppens, au Collège de France à Paris, participait à cette découverte. Ses travaux sur les os du pied de l'australopithèque STW 573 (nom de code), l'ont amenée à formuler une hypothèse révolutionnaire dans le monde de l'évolution: l'apprentissage de la marche s'est fait bien avant que l'homme, le singe et l'australopithèque n'apparaissent... © Cité des sciences et de l'industrie 1999

En 1998, le squelette d'un australopithèque de plus de trois millions d'années a été découvert dans une grotte d'Afrique du Sud par l'équipe du paléontologue Ron Clarke. Une découverte qui remet alors en cause l'origine de la bipédie. La Française Yvette Deloison, qui travaille également aux côtés d'Yves Coppens, au Collège de France à Paris, participait à cette découverte. Ses travaux sur les os du pied de l'australopithèque STW 573 (nom de code), l'ont amenée à formuler une hypothèse révolutionnaire dans le monde de l'évolution: l'apprentissage de la marche s'est fait bien avant que l'homme, le singe et l'australopithèque n'apparaissent...

Retour en haut