SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Homme & Société

Bambins physiciens

Dès leurs premiers mois, les nourrissons s’intéressent prioritairement aux objets ayant un comportement étrange. Cet intérêt particulier constitue un moyen efficace pour progresser rapidement.

Ils n’ont beau avoir que quelques mois, les nourrissons sont les premiers à s’émouvoir dès lors que les lois de la physique sont transgressées. Pour en avoir la cœur net, regardez plutôt la vidéo ci-dessous. 

À l’université Johns Hopkins de Baltimore, aux États-Unis, des chercheurs ont confronté 110 bambins — de 11 mois seulement — à des scènes mettant en jeu des objets tels que des balles ou des camions. En usant de divers stratagèmes, ils se sont arrangés pour que, de temps en temps, ces objets aient des comportements atypiques. Parfois, les balles traversaient les murs, parfois, les camions roulaient dans les airs.

Cette série d'expériences, dont les résultats viennent d'être publiés dans la revue Science du 3 avril 2015, montre que ces situations étranges intriguent grandement les nourrissons, bien plus que lorsque les objets suivent des comportements normaux. Dans le cas de la balle passe-muraille, ils se sont ainsi saisis de l’objet pour en tester la solidité ; dans le cas du camion volant, ils l'ont lâché pour vérifier sa capacité à tomber.

© Johns Hopkins University

Ce que tend à démontrer cette étude, c’est que, face à la complexité du monde qui les entoure, les jeunes enfants sont dans l’incapacité de tout explorer. Obligés de faire des choix, ils privilégient les scènes qui les intriguent le plus. Un processus d’apprentissage somme toute très raisonnable qui explique, en partie, comment les jeunes humains peuvent progresser aussi rapidement durant leurs premiers mois d’existence.

Retour en haut