SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Bat-bot, un robot inspiré de la chauve-souris

Un robot qui imite le vol saccadé et précis des chauves-souris, c’est ce qu’une équipe américaine a réussi à mettre au point. Avec, espère-t-elle, de nombreuses applications à venir.

© Ramezani, Chung, Hutchinson/Science Robotics 2 (2017)

La chauve-souris est le seul mammifère qui pratique un vol similaire à celui des oiseaux. Elle est en outre capable de changements de direction rapides, répétés et d’une grande précision. À ce titre, elle fascine les chercheurs et les ingénieurs depuis longtemps. Mais jusqu’à présent, l’Homme avait échoué à concevoir un robot capable de reproduire son vol saccadé. Une équipe américaine y est enfin parvenue, grâce à un petit robot de moins de 100 grammes, le bat-bot. Elle raconte sa prouesse technologique dans Science Robotics du 1er février 2017. 

Le secret de la chauve-souris, ce sont les 40 articulations dont ses ailes sont pourvues et qui leur donnent une extraordinaire souplesse. Pour fabriquer le bat-bot, les chercheurs en ont repris les éléments principaux : l’épaule, le coude, le poignet, la queue. Ils ont construit les articulations en fibres de carbone et la « peau » en silicone ultra-fine. Le bat-bot est équipé d’un mini-ordinateur, de senseurs pour contrôler ses déplacements et de micro-moteurs sur la colonne vertébrale.

© Ramezani, Chung, Hutchinson/Science Robotics 2 (2017)

Résultat : ce robot peut bouger ses deux ailes indépendamment l’une de l’autre. Il est donc capable d’effectuer un vol complexe, en ligne droite ou en tournant. Ce n’est pas le cas des robots aujourd’hui disponibles, qui volent grâce à un simple battement d’ailes de haut en bas ou grâce à une rotation de pales comparable à celle de l’hélicoptère.

Pour les chercheurs, ce petit robot est promis à un grand avenir. Il est léger – 93 grammes pour le prototype – et il fonctionne sans hélice. Il pourrait intervenir dans des opérations de sauvetage en cas de catastrophe naturelle ou, dans le secteur industriel, pour le suivi de chantiers ou l’édification de structures métalliques.

Retour en haut