SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Maths, Physique & Chimie

Beautés mathématiques

Une équation peut être aussi belle qu’un tableau ou une symphonie. Les cerveaux de quinze mathématiciens observés sous IRM fonctionnelle le prouvent.

© Science Actualités

Pour certains, les mathématiques sont une discipline difficile voire rebutante. En revanche, pour les mathématiciens, certaines équations frisent le sublime. Pour preuve, cette expérience qui a été conduite par l’University College de Londres. En examinant par IRM fonctionnelle le cerveau de quinze mathématiciens, les chercheurs ont découvert que certaines équations déclenchaient chez ces sujets, une activité identique à celle que procure la vue d’une œuvre d’art ou l’écoute d’une grande symphonie. Trois formules semblent même être pour eux la quintessence de la beauté : en première place, l’identité d’Euler, en deuxième position, l’identité trigonométrique de Pythagore, et en troisième lieu, les équations de Cauchy-Riemann. Sachez enfin que la fonction zêta de Riemann dans le plan complexe, dont la représentation graphique est de toute beauté (photo), est la formule qui a été jugée par ces mathématiciens comme une des plus laides. De quoi déconcerter plus d’un néophyte !

La fonction zêta de Riemann © CC
Retour en haut