SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Homme & Société

Bébés prématurés : le toucher décrypté

Des chercheurs français viennent de démontrer que les bébés prématurés ont un sens du toucher aussi développé que les bébés nés à terme.

Appréhender l'environnement dès la naissance

Bébé prématuré tenant un cylindre dans la main © Frédérique Berne-Audéoud.

Les nourrissons nés à terme possèdent un sens du toucher qui leur permet d'appréhender leur environnement. Cependant, les bébés prématurés, qui présentent des fonctions neurologiques immatures, ont-ils des capacités tactiles aussi développées ? Pour répondre à cette question, des chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), en collaboration avec une équipe du CHU de Grenoble, viennent de mener une étude sur 24 bébés prématurés âgés de 33 à 40 semaines d'aménorrhée (environ 7 mois de grossesse).

« Notre objectif principal a été de déterminer les compétences des prématurés nés deux mois avant le terme de la grossesse, explique Edouard Gentaz, directeur de recherche au CNRS du laboratoire de psychologie et neurocognition. Dans le fœtus, le sens tactile se développe avant les autres, voilà pourquoi nous avons porté notre attention sur le toucher. »

Les bébés prématurés se lassent aussi ! Au premier essai, le bébé prématuré tient l'objet environ 30 secondes. À la sixième tentative, il le tient moins de 5 secondes. © Fleur Lejeune

Dans la première phase de l'étude, les chercheurs ont placé un petit objet dans la main du bébé prématuré pour déterminer s'il était sensible à sa forme. Afin de mesurer l'intérêt du nourrisson pour l'objet proposé, le chercheur le lui remettait dans la main dès qu'il le lâchait, tout en mesurant pour chaque essai combien de temps il restait dans sa main. Les chercheurs ont ainsi observé que le nourrisson tenait l'objet de moins en moins longtemps.

Dans une deuxième phase, les chercheurs ont présenté un objet avec une nouvelle forme à 12 des 24 bébés prématurés, et aux 12 autres, le même objet que précédemment. Résultat : le nouvel objet est tenu plus longtemps par les nourrissons que celui déjà connu. « Si l'on tend au bébé un objet différent du précédent dont il ne voulait plus, on constate un regain d'intérêt, note Edouard Gentaz. Il le tient à nouveau plus longtemps, ce qui prouve bien que le rejet n'est pas dû à une fatigue physiologique mais bien à une certaine lassitude de la forme de l'objet. »

Prématurés ou pas, les bébés ont le même sens du toucher

Bébé prématuré tenant un prisme dans la main © Frédérique Berne-Audéoud.

Cette expérience montre que les bébés prématurés sont capables de reconnaître un objet avec leur main et de faire la différence entre deux objets de formes différentes. Comme ceux nés à terme, les bébés prématurés sont donc capables d'extraire tactilement de l'information à partir de la forme d'un objet et de la stocker temporairement dans leur mémoire.

Ils vont ensuite comparer cette information avec celle reçue lors de la mise en contact avec le nouvel objet. En permettant de mieux connaître les capacités perceptives des bébés prématurés, cette étude pourrait aider les professionnels des services de néonatalogie (branche de la pédiatrie qui concerne les nouveau-nés) à optimiser les interventions et les soins qui leur sont prodigués. « Les prochains travaux consisteront à placer un objet dans la main du bébé, puis de lui mettre le même objet dans l'autre main, afin de déterminer s'il le reconnaît ou non, précise Edouard Gentaz. S'il le reconnaît, cela voudra dire que les deux hémisphères de son cerveau fonctionnent bien ; puis nous concentrerons nos efforts sur ses compétences visuelles. L'objectif étant de donner un maximum d'informations aux personnels qui s'occupent de ces bébés afin de leur apporter les soins adéquats. »

Retour en haut