SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Biologie & Santé

Bloquer l’appétit à la source pour combattre l’obésité

Une nouvelle méthode prometteuse pour lutter contre l’obésité vient d’être présentée par la Société de radiologie interventionnelle. Non invasive, l’embolisation artérielle bariatrique (BAE) consiste à réduire la sensation de faim en agissant sur le flux sanguin. Une future alternative viable à la chirurgie ?

Selon les derniers chiffres de la revue médicale The Lancet, l'obésité touche aujourd’hui 13 % de la population adulte mondiale et pourrait grimper jusqu'à 20 % d'ici 2025. © Flickr - Tony Alter

Une simple injection pour réduire durablement la sensation de faim et perdre du poids. La promesse est belle, surtout quand on connaît la lourdeur des interventions chirurgicales que doivent subir certains patients atteints d’obésité. Une nouvelle procédure non invasive, agissant sur la production de la principale hormone responsable de la sensation de faim, est en cours d’évaluation. Les premiers tests cliniques, menés à l’université de médecine John Hopkins aux États-Unis, montrent des résultats encourageants.

Les premiers tests cliniques, réalisés par l’équipe du professeur Clifford Weiss, directeur de la recherche en radiologie interventionnelle à l’université John Hopkins, ont abouti à une perte de poids moyenne de 5,9 % dans le mois qui a suivi l’intervention, et de 13,3 % au bout de 6 mois. 

Présentée lors de la Rencontre scientifique annuelle de la Société de radiologie interventionnelle, cette méthode a pour but de réduire la sensation de faim en jouant sur la production de l’hormone qui en est majoritairement responsable : la ghréline. La procédure consiste à obstruer partiellement les vaisseaux sanguins qui irriguent le fundus, partie haute de l’estomac qui sécrète l’hormone, grâce à des billes microscopiques injectées à l’aide d’un cathéter. « La méthode n’en est encore qu’à ses prémices. Maintenant que nous avons établi qu’elle n’est pas dangereuse, nous devons effectuer d’autres tests cliniques et surveiller l’évolution du traitement sur davantage de patients pour déterminer son efficacité et sa durabilité », insiste Clifford Weiss dans le communiqué de presse.

Angiographie et schéma montrant les vaisseaux sanguins obstrués après une embolisation artérielle bariatrique. © Edwin Choi

Une méthode non invasive

L’embolisation artérielle est une méthode déjà utilisée dans divers domaines. Grâce à l’imagerie radiologique, il est possible d’obtenir une cartographie vasculaire détaillée et de cibler les éventuels vaisseaux sanguins dont l’obstruction serait susceptible de jouer un rôle thérapeutique. Efficace notamment en cancérologie, en traumatologie, en urologie, etc., la méthode pourrait s’avérer efficace pour lutter contre le fléau de l’obésité, qui touche aujourd’hui 13 % de la population adulte mondiale, selon les derniers chiffres de la revue médicale britannique The Lancet.

Retour en haut