SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Enquêtes
Nature & Environnement

Climat : pourquoi s'intéresser à l'Antarctique ?

Le 10 juin 2004, une étude publiée dans la revue Nature révèle 740 000 ans d'histoire du climat. Un record tiré d'une carotte de glace de 3 kilomètres de long. Et obtenu dans des conditions extrêmes au fin fond de l'Antarctique.

Sous la glace, des archives millénaires

Si, selon les projections de certains climatologues, la calotte glaciaire du pôle nord pourrait bien être complètement fondue (du moins pendant la période estivale) d’ici moins d’un siècle, celle qui couvre le pôle sud devrait résister plus longtemps, même en cas de persistance du réchauffement global. Les températures y sont les plus basses enregistrées sur la planète et ne dépassent pas - 30 °C pendant l’été austral. En hiver, le record de froid observé approche - 85 °C.

C’est dans cet environnement que travaillent les paléoclimatologues, des scientifiques qui essaient de retracer l’histoire du climat de la planète pour essayer de mieux prévoir son évolution future.

La station Concordia, où vient d'être obtenu le record, s’est donc installée sur une couche de glace épaisse de plus de 3 000 mètres, à quelques centaines de km de la station Vostok et à 1 100 km de la station française Dumont-d’Urville, située elle au bord de l’océan et accessible par bateau.

Les travaux du programme EPICA* d’étude des glaces ont permis d’atteindre des échantillons de glace datant de 740 000 ans. Outre le fait qu'ils dépassent de 350 000 ans le record précédent, ces échantillons confirment que la période chaude la plus longue a eu lieu il y a 420 000 ans et a duré environ 28 000 ans. Une période “analogue“ - en terme de conditions atmosphériques, orbite et axe de la Terre - à celle que nous vivons actuellement.

Prochaine étape : la recherche de glaces encore plus anciennes (900 000 ans !) , ce qui sera possible au Dôme C, où il ne reste qu'une centaine de mètres de glace à forer.

*EPICA : European Project for Ice Coring in Antarctica, est un projet européen qui réunit des contributions venues de Belgique, Danemark, France, Allemagne, Italie, Norvège, Suède, Suisse et Royaume-Uni.

Liens externes

Retour en haut