SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Archéologie & Paléontologie

De l'avoine au menu du régime paléo

Si le régime paléolithique est à la mode, il n’était peut-être pas aussi simple que ne l’imaginent les diététiciens contemporains. En effet, en étudiant une pierre usée trouvée dans la grotte Paglicci, dans le sud de l’Italie, des chercheurs de l’université de Florence ont découvert que cette pierre avait servi de broyeur et qu’elle avait été utilisée il y a plus de 32 000 ans. 

Cette pierre, utilisée comme broyeur il y a plus de 32 000 ans, a été découverte dans la grotte de Paglicci dans le sud de l'Italie.© Stefano Ricci, DSFTA, Siena University

Publiés dans la revue Pnas, les résultats de ce travail sont éloquents : les chercheurs ont identifié jusqu’à 250 résidus d’amidon par centimètre carré, qui correspondent principalement à de l’avoine sauvage (aussi appelée avoine barbue). Cette avoine a très certainement été réduite en farine grossière après torréfaction des grains, avant d'être mélangée à de l’eau pour fabriquer des bouillies ou des galettes. Le même broyeur aurait aussi servi à écraser des glands et une variété sauvage de millet. Une étude qui démontre pour la première fois que le régime de nos lointains ancêtres était beaucoup plus varié que ce qu’on imaginait naguère.

Retour en haut