SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Nature & Environnement

Des cercles de fées en Australie

La découverte de cercles de fées en Australie pourrait conforter une hypothèse récente concernant la formation de ces étranges structures : celle d’une compétition hydrique entre végétaux.

Des cercles de fées en Namibie© Stephan Getzin

Certaines prairies de l’Afrique australe laissent apparaître d’étranges structures circulaires. Ces « cercles de fées », particulièrement présents en Namibie, sont des zones stériles circulaires entourées d’une couronne de graminées.

De nombreuses hypothèses ont été envisagées – puis réfutées – pour expliquer leur origine : pluies de météorites, radioactivité, sol toxique, remontées de gaz. Deux théories plus probables s’opposent actuellement : la première concerne la présence de termites de sable au sein des cercles ; la seconde – plus récente – évoque une compétition hydrique entre les plantes de la couronne.

Inédits en Australie

Une nouvelle découverte pourrait permettre de trancher entre ces deux hypothèses. Près de la ville minière de Newman, en Australie occidentale, Stephan Getzin, un chercheur allemand a pu identifier, pour la première fois sur ce continent, des cercles de fées. Répartis sur plus de 1000 km2, ils étaient restés inconnus car la région est peu fréquentée et il faut disposer d’un avion pour pouvoir les observer.

Les cercles de fées découverts dans le nord-ouest de l'Australie étaient inconnus à ce jour.© Stephan Getzin

À la différence des cercles africains, aucune de ces structures n’est associée à la présence de termites. Cette découverte pourrait donc conforter la seconde hypothèse, celle d’une compétition hydrique entre plantes. Dans ces zones arides, certaines plantes parviendraient avec leurs racines à accaparer les ressources en eau, ce qui conduirait à la mort des plantes voisines et à l’apparition de ces zones stériles.

Un cercle de fées découvert en Australie© Stephan Getzin
Retour en haut