SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Des implants électroniques solubles

Une équipe scientifique de l'université de l'Illinois a conçu des implants électroniques capables de... se dissoudre. Ce dispositif a déjà fait l'objet d'essais dans le domaine médical. 

Circuit électronique éphémère partiellement dissout par une goutte d’eau. © institut Beckman, université de l’Illinois

Quand beaucoup s’échinent à créer des matériaux durables, d’autres, comme les membres de l’équipe du Pr Hwang de l’université de l’Illinois, aux États-Unis, s’acharnent à concevoir des objets beaucoup plus éphémères.

Cette équipe vient en effet de mettre au point des circuits électroniques capables de se résorber spontanément dans certaines conditions.

De l'eau, de la chaleur, un rayonnement...

Circuit électronique éphémère pour surveiller et traiter l’infection bactérienne d’une incision chirurgicale, implanté sur une souris. © institut Beckman, université de l’Illinois

Conçus à partir d’un cocon de ver à soie, de minces feuilles de silicium poreux et de fines électrodes en magnésium, ces circuits électroniques fondent littéralement lorsqu’ils sont exposés à quelques gouttes d’eau.

Mais le dispositif peut également être programmé pour se dissoudre en réaction à la chaleur, à un rayonnement ou au pH. Aussi pourrait-il trouver d’importantes applications dans le domaine médical, par exemple comme implants provisoires. Il a déjà été testé, avec succès, pour libérer un antibiotique au niveau d’une lésion chirurgicale de souris.

Outre ces applications médicales, ce procédé pourrait tout simplement permettre de lutter contre l’accumulation de déchets électroniques. 

Ci-dessus, le professeur John A. Rogers, de l'université de l'Illinois, tient à la main un circuit électronique éphémère, qui se dissout complètement après avoir été aspergé d'un peu d'eau.

Retour en haut