SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Biologie & Santé

Des souris génétiquement modifiées pour bégayer

Un gène suspecté de jouer un rôle dans le bégaiement montre des effets comparables sur les sons émis par des souris génétiquement modifiées.

© Rama - Wikipedia Commons

On a longtemps cru que le bégaiement était provoqué par la nervosité, le stress voire un traumatisme émotionnel dans l’enfance. Mais depuis quelques années, un gène appelé Gnptab a été identifié comme pouvant jouer un rôle dans cette affection. Pour le vérifier, des chercheurs de l’université de Washington à Saint-Louis aux États-Unis ont enregistré les sons émis par des souris génétiquement modifiées pour être porteuses de cette variante génétique. Leurs résultats, publiés dans la revue Current Biology, semblent effectivement confirmer l’existence d’une corrélation entre le gène et le fait de bégayer. En analysant les cris de souriceaux séparés de leur mère, les chercheurs ont constaté que ceux qui avaient la mutation génétique faisaient de plus longues pauses dans leurs cris que ceux qui ne l’avaient pas. Les chercheurs ont aussi constaté que les souris bègues, à l’instar des humains, répétaient le même son plus souvent. Bien que les mécanismes en jeu et le rôle précis de Gnptab soient encore flous, les chercheurs à l’origine de cette étude estiment d’ores et déjà que ce trouble a principalement une cause biologique, tout en précisant que l’anxiété peut l’exacerber.

Retour en haut