SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Des traces de tsunamis géants sur Mars

Deux gigantesques tsunamis causés par l’impact de météorites pourraient avoir remodelé la surface de Mars, il y a environ 3,4 milliards d’années. Les dégâts provoqués expliqueraient pourquoi il est aujourd’hui difficile de discerner l’empreinte d’un grand océan primitif au nord de la planète.

Vue d'artiste de ce à quoi aurait pu ressembler Mars dans sa jeunesse. © Wikimedia Commons - Ittis

Plusieurs indices semblent indiquer qu’à une époque lointaine, les plaines de l’hémisphère nord de Mars étaient en partie recouvertes d’un immense océan. Problème : il n’y a pas de ligne de rivage caractéristique. Selon une étude publiée dans Scientific reports, dans son enfance, la Planète rouge aurait connu au moins deux méga-tsunamis dévastateurs qui auraient chamboulé la configuration de ses côtes océanique.

Des vagues de 120 mètres de haut

La ligne de rivage d’un océan est toujours distribuée le long d’une altitude constante. Sur Mars, au contraire, les dépôts sédimentaires observés sont répartis à des altitudes diverses. Pour les auteurs de l’étude, dirigés par Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson aux États-Unis, ces dépôts auraient été provoqués par des vagues successives d’environ 50 mètres de haut, et pouvant atteindre 120 mètres.

Des canaux creusés par le retrait des eaux sont visibles en bas à gauche de ce zoom de la surface de Mars. © NASA/JPL

Ces raz-de-marée gigantesques auraient submergé des zones de plusieurs centaines de milliers de kilomètres, laissant derrière eux des indices géologiques ne pouvant résulter que de l’effet de vagues extraordinairement puissantes. En étudiant des images satellitaires du Mars Odyssey, les chercheurs ont en effet mis en évidence la présence de deux immenses dépôts, l’un constitué de blocs de roche, l’autre de glace – le second tsunami s’étant produit durant une période beaucoup plus froide –, ainsi que des canaux vraisemblablement creusés par le retrait des eaux.

Les deux cataclysmes se seraient produits à quelques millions d’années d’écart. Plusieurs évènements pourraient en être à l’origine : tremblements de terre, glissements de terrain, etc. L’article penche toutefois pour l’impact de deux météorites géantes ayant creusé des cratères d’environ 30 kilomètres de diamètre.

Retour en haut