SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Enquêtes
Nature & Environnement

Ecosystèmes : et si les abeillesdisparaissaient ?

Au-delà des polémiques autour de certains insecticides (retrait du Régent de la firme BASF, et du Gaucho sur maïs de Bayer), Science actualités a cherché à comprendre ce qui se passait réellement sur la « planète des abeilles » en donnant la parole aux experts et aux éleveurs d’abeilles, les apiculteurs.

Quand les abeilles ne font plus leur miel…

Apis melifera, l'abeille la plus courante dans le monde entier © Inra

L’histoire des abeilles accompagne celle de l’homme. Depuis l’aube de l’humanité, l’homme en savoure le miel. Aujourd’hui le nectar se fait rare car les abeilles sont malades. Depuis une trentaine d’années, en France, les populations d’abeilles diminuent, se fragilisent. Désigné coupable : l’homme avec la surexploitation industrielle de la nature, l’ajout inconsidéré de produits chimiques pour produire, mieux, plus. Le « plus » s’est transformé en son contraire. Encore une fois, voilà l’écosystème menacé.

Car hormis l’abeille, c’est toute la chaîne complémentaire qui relie l’animal au végétal qui se trouve déréglée. Pas d’abeilles = pas de pollinisation = disparition de certaines espèces végétales = disparition de certaines espèces animales…

Les abeilles en France en quelques chiffres

Nombre de ruches : 1,5 million en 1994 pour 1 million aujourd’hui

 

10000 entreprises apicoles auraient disparu en 20 ans

Production de miel : 33000 tonnes en 1995 pour 25000 tonnes en 2003

22000 tonnes de miel sont aujourd’hui importées en France

100 000 apiculteurs, dont 1500 professionnels, 75000 amateurs, 3000 pluriactifs

Source :
INRA (Institut de la recherche en agronomie) ,
SNAF (Syndicat national des apiculteurs de France)

Les abeilles sont elles menacées de disparition ?

Retour en haut