SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Encelade, lune océane

Grâce aux données obtenues depuis 10 ans par la sonde américaine Cassini, une équipe italienne, estime qu’un satellite de Saturne, Encelade, possède un océan caché sous 30 à 40 kilomètres de glace.

 

Encelade, l'un des satellites de Saturne, cache sous sa surface gelée une mer ou un océan.

Encelade, lune de Saturne - © NASA/JPL/Space Science Institute

La présence d’eau liquide a toujours été considérée comme un facteur nécessaire au développement de la vie. Hélas, si l’on exclut notre propre planète, il faut bien reconnaître que l’eau liquide se fait plutôt rare dans le système solaire.

Or, grâce aux données obtenues depuis dix ans par la sonde américaine Cassini, Luciano Less et son équipe italienne estime qu’Encelade — le sixième satellite de Saturne par sa taille — possède un océan caché sous 30 à 40 kilomètres de glace !

C’est hypothèse développée dans un article de Science daté du 4 avril 2014, n’est pas complètement nouvelle. En 2005, la sonde Cassini avait pu photographier des jets de vapeurs s’échappant de l’hémisphère sud, de quoi laisser penser que la lune de Saturne cachait une étendue liquide sous sa surface.

Les nouvelles données appuient cette hypothèse. Grâce aux données Doppler obtenues par Cassini au cours de trois survols du satellite, les chercheurs italiens ont pu constater que le champ de gravité mesuré dans la région du pôle Sud est extrêmement élevé, et que seule une masse cachée, a priori de l’eau pourrait expliquer les données mesurées.

Cet océan, d’une dizaine de kilomètres d’épaisseur, serait restreint à la région sud, ce qui est parfaitement compatible avec les éruptions observées il y a 9 ans. Malgré tout, seule une nouvelle mission pourrait confirmer définitivement cette hypothèse : il faudrait notamment démontrer que la glace de surface se déforme sous l’effet des forces de marées.

Retour en haut