SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Biologie & Santé

Eric Karsenti, biologiste bourlingueur

Connu pour être à l’initiative de l’expédition Tara, Eric Karsenti est le nouveau lauréat de la médaille d’or du CNRS. Cette distinction récompense des découvertes majeures en biologie cellulaire.

Eric Karsenti est le lauréat 2015 de la médaille d'or du CNRS.© Catherine Moerman

Cette année, la plus prestigieuse récompense scientifique française a été attribuée à Eric Karsenti. Concepteur et directeur scientifique de la médiatique expédition Tara, déjà lauréat d’une médaille d’argent, il vient de recevoir la médaille d’or du CNRS, en hommage à sa longue carrière de biologiste cellulaire. 

Un pionnier des recherches interdisciplinaires

Né le 10 septembre 1948 à Paris, Eric Karsenti commence son parcours à l’Institut Pasteur où il soutient sa thèse d’État en 1979. Mais c’est au Laboratoire européen de biologie cellulaire (EMBL), à Heidelberg, en Allemagne, qu’il effectue une grande partie de sa carrière. Il y dirige à partir de 1985 une des plus influentes équipes de biologie cellulaire, un domaine en plein essor à l’époque. Il est à l’origine, avec ses collaborateurs, de découvertes majeures sur la régulation du cycle cellulaire, c’est-à-dire les mécanismes moléculaires permettant aux cellules de se diviser et de transmettre à chaque cellule-fille le même contenu chromosomique.

Une des découvertes majeures d'Eric Karsenti et de son équipe concerne le rôle des chromosomes dans l’assemblage du fuseau de division des cellules : ils ont démontré comment une enzyme (la kinase cdc2) déclenchait la division cellulaire. Cette découverte a permis de comprendre pour la première fois comment des fonctions complexes pouvaient être issues du comportement collectif des composants cellulaires.

© CNRS Photothèque/Bernard Ducommun

En 1996, il franchit une nouvelle étape. Pour mieux développer des recherches interdisciplinaires, il crée l’EMBL, le département de biologie cellulaire et de biophysique. C’est un des premiers centres au monde à associer des biologistes et des physiciens. Cette nouvelle approche lui permet de construire une plateforme de modélisation de l’organisation cellulaire à un niveau très fin. Associant mesures de force, modélisations mathématiques, biologie de synthèse et imagerie de pointe, cette collaboration débouche sur de nombreux travaux avec plus de 200 articles scientifiques publiés. 

La vie océanique, son autre passion

Mais c’est une autre de ses passions qui va pousser Eric Karsenti à concevoir un nouveau projet. Ce bourlingueur invétéré au physique de vieux loup de mer – qui a même enseigné la croisière hauturière en Bretagne –, rêve de mieux comprendre le rôle de la vie microscopique des océans. En 2009, entouré d’une équipe internationale interdisciplinaire de haut niveau, et dans l’esprit du voyage de Darwin sur le Beagle, il concrétise l’expédition Tara Océans (2009-2013). Les premiers résultats de cette mission féconde ont été dévoilés au mois de mai 2015 dans la revue Science.  

Eric Karsenti est aujourd'hui directeur de recherche émérite au CNRS et affecté au Laboratoire de biologie de l’École normale supérieure (CNRS/ENS/Inserm), tout en restant directeur de Tara Océans et visiteur à l’EMBL.

Retour en haut