SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Reportages
Maths, Physique & Chimie

Hommage à Georges Charpak, prix Nobel de physique 1992

Le physicien Georges Charpak est décédé le 29 septembre 2010 à l'âge de 86 ans. En 1992, le chercheur français recevait le prix Nobel de physique. Nous l'avions alors suivi lors de sa première conférence de presse : un face à face passionné avec les journalistes français...

La passion de la science

Né en Pologne le 1er août 1924, Georges Charpak rejoint la France avec ses parents à l'âge de 8 ans. Il poursuit ses études au lycée Joffre, à Montpellier, puis dans les classes préparatoires du lycée Saint-Louis à Paris.

Engagé dans la résistance lors de la Seconde Guerre mondiale, il passe le concours de Polytechnique et des Mines avant d'être déporté au camp de concentration de Dachau en 1943.

Ancien élève de l'École nationale supérieure des mines de Paris (1948), il entre comme chercheur dans le laboratoire de physique nucléaire du Collège de France, dirigé par Frédéric Joliot-Curie, et obtient son doctorat ès sciences en 1955.

Maître de recherche au CNRS en 1959, il rejoint alors le Laboratoire européen de recherche nucléaire (CERN) à Genève où il reste physicien permanent de 1963 à 1989.

C'est dans ce laboratoire qu'il met au point « la chambre proportionnelle multifils » qui lui vaudra le Prix Nobel de physique en 1992.

Elu Membre de l'Académie des sciences en mai 1985, il lance en 1996 le programme « La main à la pâte ». L'objectif est d'encourager l'enseignement pratique des sciences dans les écoles primaires. Des collaborations internationales ont, depuis, étendu cette initiative à de nombreux pays dans le monde.

Liens externes

Retour en haut